les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Vendredi 23 Février 2018

Une prime d'activité pour les handicapés menacée



Lors du débat télévisé de l'entre-deux tours, le 3 mai dernier, Emmanuel Macron s'est engagé à ce qu'aucune personne handicapée ne se retrouve sans solution. « Ce sera l'une des priorités de mon quinquennat. »

Pourtant, selon Véronique Bustreel, conseillère nationale emploi-formation à l’Association des Paralysés de France :  "On a découvert que le gouvernement supprimait purement et simplement la prime d’activité pour les personnes qui travaillent et qui touchent, suite à un accident ou une maladie, une pension d’invalidité ou une rente accident du travail-maladie professionnelle ! Il y a potentiellement 250 000 personnes éligibles, et comme il n’y a pas assez de personnes qui la demandent, on la supprime !"

Selon elle, près de 68 000 personnes lourdement handicapés vont ainsi voir leur pouvoir d’achat baisser l’an prochain. "Le gouvernement a décidé de supprimer une allocation qui existe maintenant depuis 13 ans pour les personnes très lourdement handicapées vivant seules à leur domicile, en fusionnant deux types d’allocations qui ont des critères très différents. Les personnes qui perçoivent l’allocation la plus élevée vont la perdre. Ce complément de ressources qui va être perdu dès janvier 2019 représente quand même 180 euros par mois...", assure-t-elle.
Une prime d'activité pour les handicapés menacée


On vous attend sur Twitter  !

Les Répliques 

 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mardi 14 Août 2018 - 18:09 Une décision "providentielle"

Mardi 14 Août 2018 - 08:57 Objectif Barcelone

Lundi 13 Août 2018 - 15:53 Gap : appel au boycott









Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : Le ministre de la Transition écologique @N_Hulot a répondu aux questions de Libération, après la condamnation de Mo… https://t.co/cYHem6967J
Mardi 14 Août - 17:19
Les Répliques : L'ancien Premier ministre Manuel Valls multiplie les diners à Barcelone en vue des municipales de mai 2019. Face au… https://t.co/0RSdlAHWWN
Mardi 14 Août - 08:53
Les Répliques : La députée @auroreberge appelle au boycott de la marque @Gap après le lancement (dans les pays anglo-saxons) d’une… https://t.co/tcVGOD32Ou
Lundi 13 Août - 15:44





 
Nos partenaires