Mardi 2 Janvier 2018

Retour sur l'année 2017



Chaque début d’année est une belle occasion de se retourner sur les 365 jours écoulés depuis le dernier décompte. C’est le moment d’analyser un peu, de prendre le temps.

C'est ce qu'à fait Didier Porte humoriste et chroniqueur pour Arrêt sur Images en nous proposant sa retrospective :
Retour sur l'année 2017


Les répliques 
 








Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Jeudi 26 Avril 2018 - 09:55 Pascal Boniface agressé à Tel-Aviv

Mercredi 25 Avril 2018 - 09:22 Trump félicite Macron

Mardi 24 Avril 2018 - 10:47 Le sondage des Grandes Gueules









Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les Répliques : RT @les_repliques: Brittany Pettibone, Martin Sellner et Lauren Southern : trois étrangers activistes d'extrême-droite qui ont participé à…
Jeudi 26 Avril - 12:52
Les Répliques : L'intellectuel français et directeur de l'@InstitutIRIS @PascalBoniface a été agressé le 16 avril dernier à l'aérop… https://t.co/5NGnMmW8yO
Jeudi 26 Avril - 10:14
Les Répliques : RT @les_repliques: Donald Trump félicite @EmmanuelMacron pour le vote de la loi asile-immigration. Il a dit admirer "l'autorité" montrée pa…
Jeudi 26 Avril - 09:19
Les Répliques : En Marche célèbre les 5 ans du #MariagePourTous @Nicolasbdf https://t.co/zAfTRgXhtj
Jeudi 26 Avril - 09:19



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin