les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
Mardi 19 Juin 2018

Recadrage présidentiel



"Tu m'appelles monsieur le président ou monsieur", a répondu Emmanuel Macron à un adolescent, accoudé à une barrière, qui l'interpellait en lui demandant "ça va, Manu ?" à l'issue des commémorations de l'appel du 18-Juin au Mont-Valérien.

"Non, ça tu ne peux pas...", a lancé le président alors qu'il serrait la main de collégiens ayant assisté à la cérémonie à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine.

"Tu es là dans une cérémonie officielle, tu te comportes comme il faut. Tu peux faire l'imbécile, mais aujourd'hui c'est 'la Marseillaise' et 'le Chant des partisans'. Tu m'appelles monsieur le président de la République, ou monsieur. D'accord ? Et tu fais les choses dans le bon ordre. Le jour où tu veux faire la révolution, tu apprends d'abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même, d'accord ? Et à ce moment-là, tu iras donner des leçons aux autres", a ajouté Emmanuel Macron avant de lui tapoter l'avant-bras. 
Recadrage présidentiel


On vous attend sur Twitter   !

Les Répliques 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 09:48 Trump ironise sur l'occupation allemande en France

Mercredi 14 Novembre 2018 - 09:13 Donald Trump : "MAKE FRANCE GREAT AGAIN"

Mardi 13 Novembre 2018 - 11:32 Total : hausse des bénéfices




Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter

Article populaire

La colère des ambulanciers : témoignage

Depuis plusieurs jours maintenant, les ambulanciers en grande colère mènent des opérations escargots un peu partout sur les routes de France.

De Paris à Marseille, de Lille à Strasbourg en passant par Dijon ou Nancy, ils se mobilisent massivement à l'appel de plusieurs syndicats, protestant contre "l'uberisation de leur métier" par une nouvelle réforme du financement des transports sanitaires.
La colère des ambulanciers : témoignage



Les derniers tweets