les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Mardi 6 Septembre 2016

RSA VS Smic : non, on ne gagne pas autant sans travailler, comme le prétend «Valeurs actuelles»

Par Cédric Mathiot.




Revue de presse.
 

Dans un climat de dénonciation de l'assistanat par les candidats de la primaire LR, le magazine extrême droitier a sorti une comparaison erronée des revenus du travail et de ceux des "assistés".

INTOX. La grande chasse aux «assistés» (sic) est lancée. C’est l’un des sujets tendance de la primaire LR. Et on entend chez quasiment tous les candidats la ritournelle selon laquelle lesdits «assistés» perçoivent plus, ou autant, de revenus que ceux qui travaillent. Valeurs Actuelles a décidé d’enfoncer le clou, en publiant dans son numéro de la semaine dernière un dossier sur le sujet, sobrement intitulé en une : «Les assistés : comment ils ruinent la France.» Dans la double page qui ouvre le dossier, on lit cette phrase déjà entendue à satiété : «En bout de course, un couple marié avec deux enfants qui ne travaille pas gagne pratiquement autant qu’un autre percevant un Smic.» Mais cette fois,Valeurs actuelles a voulu en apporter la preuve. Une note renvoie (trois pages plus loin) à un tableau qui semble vouloir étayer cette thèse en comparant les revenus d’une famille avec deux enfants au RSA, et de la même famille vivant des revenus du travail :
 

RSA VS Smic : non, on ne gagne pas autant sans travailler, comme le prétend «Valeurs actuelles»
 

DÉSINTOX. Première remarque : il semble que Valeurs Actuelles ait du mal à lire son propre tableau. La légende indique en effet qu'«en bout de course, à 150 euros près, être sans activité rapporte autant pour une famille avec deux enfants qu’un Smic». Ce qui n’est cas raccord avec les chiffres du tableau. Lequel indique un différentiel de revenus entre les deux familles de 296 euros (2 151 euros pour un Smic contre 1 855 euros pour le RSA), et non 150 euros. Mais bon, si le magazine se contentait de lire de traviole son tableau, ce ne serait pas grave. Ce qui est grave, c’est que le tableau est faux.

ll n’y a rien à redire a priori sur l’estimation faites par Valeurs Actuelles concernant les aides au logement, la prime de Noël, l’ARS, le RSA, la prime d’activité et les allocations familiales. Désintox a trouvé les mêmes chiffres...

Pour lire la suite cliquez sur le lien suivant : 

http://www.liberation.fr/desintox/2016/08/31/rsa-vs-smic-non-on-ne-gagne-pas-autant-sans-travailler-comme-le-pretend-valeurs-actuelles_1475410


Source : Liberation.fr






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 26 Décembre 2018 - 09:06 440 milliards d'euros sur les comptes des Français

Jeudi 20 Décembre 2018 - 16:13 SDF : 433 morts en 2018




Rejoignez-nous sur Facebook


Article populaire

SDF : 433 morts en 2018

Publié initialement le 20/12/2018
Mise à jour le 3/01/2019

L'an dernier en France, au moins 403 SDF seraient morts dans la rue selon le collectif "Les morts de la rue" qui dévoilent chaque année une liste de décès de personnes qui ont vécu un moment ou l'autre à la rue.

Selon le collectif toujours, l'année 2018 s'est achevée avec le chiffre terrifiant de 433 SDF décédés dans les rues de France.

Comment ne pas s'émouvoir face à ce terrible constat ? Malgré les promesses d'un président jupitérien en 2017, rien n'a vraiment changé. Au contraire, la situation s'est empirée.
SDF : 433 morts en 2018


Inscription à la newsletter




Interview populaire

Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Depuis quelques années maintenant, le comédien Matthieu Longatte 31 ans alias Bonjour Tristesse publie régulièrement des vidéos sur Youtube où il incarne un personnage très en colère contre le système politique : "une espèce de synthèse enragée de la b**se politique actuelle" comme il l'explique.

Et ses vidéos cartonnent ! Plusieurs centaines de milliers de vues pour la plupart, des millions pour d'autres !

"J'humilie verbalement les politiques qui détruisent l'idéal démocratique", assène Matthieu, gueule d'ange en décalage total avec son personnage braillard au débit intense et remonté.

Mais d'où vient ce style atypique à la fois engagé et exacerbé contre le système ? Nous sommes allés à la rencontre de Bonjour Tristesse qui a bien voulu répondre à nos questions.
Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Les répliques
29/12/2018