Jeudi 16 Novembre 2017

Que peut-on encore critiquer ?



Suite à la dernière censure par Facebook ainsi que la suppression temporaire de notre compte le samedi 11 novembre dernier, le journal Libération a tenu à nous contacter pour établir un nouvel état des lieux de la modération du célèbre réseau social Californien.


Pour lire l'article de Libération : cliquez ici.

Force est de constater que malheureusement nous ne sommes pas seul à être victime de censure et fermeture arbitraire de nos pages par le géant américain. On apprend que la page Negronews en a également fait les frais récemment suite à une publication qui avait pour but de dénoncer le racisme, mais Facebook y a vu au contraire du racisme. 

La page Esprits Libres est également la cible de nombreux trolls qui signalent massivement leurs publications, entraînant censure automatique et possible désactivation.

Ce qui est troublant c'est la manière dont s'y prend Facebook. Aucune interaction, aucun échange ni aucun moyen pour qui que ce soit d'expliquer qu'il ne s'agit pas d'une publication offensante. La publication est supprimée, point. Et vous n'avez tout simplement pas votre mot à dire. 

Un message automatique de "respect des standards de la communauté" puis la menace d'une fermeture définitive de votre page. Voilà, la méthode Facebook.

C'est d'autant plus écoeurant, lorsque l'on sait que de très nombreuses pages haineuses à caractère raciste existent toujours sur le réseau et n'ont visiblement pas grand chose à craindre.

Mark Zukerberg et/ou ses salariés auraient-ils un intérêt quelconque à laisser ce type de page subsister et à en menacer d'autres pour des publications anti-raciste ou anti-évasion fiscale ?

Affaire à suivre..

La rédaction
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >











Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : Alain #Finkielkraut se pose en victime : "On a mal compris ce que j'ai voulu exprimer !" @OBerruyer https://t.co/z5etEGASlQ
Jeudi 14 Décembre - 13:12
Les répliques : Difficile la vie de député @enmarchefr : "pâtes", "déménagement" et "vêtements de la cave" @supermegadrivin https://t.co/Fh1A26uB5q
Jeudi 14 Décembre - 11:53
Les répliques : Deux jours après la nomination de @RokhayaDiallo au Conseil national du numérique le @gouvernementFR par la voix de… https://t.co/cpfTbxwgbn
Jeudi 14 Décembre - 09:59
Les répliques : Le député des Hauts-de-seine @solere92 visé par une enquête pour fraude fiscale avait été informé par l'ex ministre… https://t.co/JLjbq89ji7
Jeudi 14 Décembre - 09:27



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin