les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Dimanche 25 Septembre 2016

Prénoms "français" : quand Zemmour raconte n'importe quoi

Par Jean-Christophe Piot.



Prénoms "français" : quand Zemmour raconte n'importe quoi
Revue de presse.

C’est la rentrée : Éric Zemmour veut vendre des livres.  Et pour vendre, quoi de mieux que de surfer sur les haines du temps en se saisissant d’un sujet qui n’en est pas un pour faire monter la mayonnaise en tapant à nouveau sur sa cible préférée, les musulmans de France. L’enjeu ? Après leur nourriture et leurs vêtements, voilà qu’il s’intéresse à leurs prénoms. Et raconte une nouvelle fois n’importe quoi. 

Premier épisode le 6 septembre : sur France 5, Eric Zemmour affirme dans l’émission « C à vous » que "donner un prénom qui n'est pas un prénom français à ses enfants, c'est ne pas se détacher de l'islam. C'est vouloir continuer l'identité islamique en France ». Rien que ça.

Ravi de s’être taillé son petit succès, il  fait rebelote sur LCI le 12 septembre – mais cette fois-ci  Éric Zemmour, qui a eu le temps de potasser son sujet avec plus d’attention qu’il n’en consacre à la relecture de ses propres livres, s’appuie sur toute la rigueur de la loi, et pas n’importe laquelle : une loi de la grande époque napoléonienne s’il vous plaît :
 
"Un prénom français, c'est un prénom chrétien, cela vient d'une loi établie par Bonaparte » et abrogée (déplore-t-il) en 1993.
 
Le problème, c’est qu’Éric Zemmour s’arrange joyeusement avec la réalité d’un document historique, pariant sur le fait que les journalistes en face n’ont évidemment pas le temps ni les moyens de vérifier ses affirmations en direct. La loi qu'il évoque est pourtant un tantinet différente.

Pour lire la suite cliquez ici.

Source : blog.francetvinfo.fr






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 26 Décembre 2018 - 09:06 440 milliards d'euros sur les comptes des Français

Jeudi 20 Décembre 2018 - 16:13 SDF : 433 morts en 2018




Rejoignez-nous sur Facebook


Article populaire

SDF : 433 morts en 2018

Publié initialement le 20/12/2018
Mise à jour le 3/01/2019

L'an dernier en France, au moins 403 SDF seraient morts dans la rue selon le collectif "Les morts de la rue" qui dévoilent chaque année une liste de décès de personnes qui ont vécu un moment ou l'autre à la rue.

Selon le collectif toujours, l'année 2018 s'est achevée avec le chiffre terrifiant de 433 SDF décédés dans les rues de France.

Comment ne pas s'émouvoir face à ce terrible constat ? Malgré les promesses d'un président jupitérien en 2017, rien n'a vraiment changé. Au contraire, la situation s'est empirée.
SDF : 433 morts en 2018


Inscription à la newsletter




Interview populaire

Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Depuis quelques années maintenant, le comédien Matthieu Longatte 31 ans alias Bonjour Tristesse publie régulièrement des vidéos sur Youtube où il incarne un personnage très en colère contre le système politique : "une espèce de synthèse enragée de la b**se politique actuelle" comme il l'explique.

Et ses vidéos cartonnent ! Plusieurs centaines de milliers de vues pour la plupart, des millions pour d'autres !

"J'humilie verbalement les politiques qui détruisent l'idéal démocratique", assène Matthieu, gueule d'ange en décalage total avec son personnage braillard au débit intense et remonté.

Mais d'où vient ce style atypique à la fois engagé et exacerbé contre le système ? Nous sommes allés à la rencontre de Bonjour Tristesse qui a bien voulu répondre à nos questions.
Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Les répliques
29/12/2018