les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Samedi 8 Juillet 2017

Pas de crèche à l'Assemblée : "regrettable" pour Clémentine Autain



Clémentine Autain trouve "étonnant et regrettable" que l’Assemblée nationale ne facilite pas la tâche des députés jeunes parents.
 
"Pourquoi les députés resteraient à l’écart de ce que la société vit, c’est-à-dire l’aspiration à mieux articuler les temps de travail et la vie familiale ?" s’interroge d’abord la féministe. Avant d’ajouter :

"J’ai l’intention de mettre la question à l’ordre du jour du bureau de l’Assemblée. Je trouve étonnant et regrettable que le Palais-Bourbon, surtout au regard des horaires qui sont les nôtres, avec des séances de nuit notamment, n’ait pas prévu la prise en charge des modes de garde des enfants.C’est un enjeu d’égalité femmes-hommes."
Pas de crèche à l'Assemblée : "regrettable" pour Clémentine Autain


Les répliques 
 








1.Posté par Pierre Damon le 08/07/2017 19:55 (depuis mobile)

A Madrid il y a quelques mois, une parlementaire Podemos allaitait son nourrisson en pleine séance...flanquée de ses collègues masculin debrailles. Vu sur les tv espagnoles. Le parti de Melanchon copie simplement le comportement de Podemos...

2.Posté par Estelle le 09/07/2017 07:19 (depuis mobile)

On a toutes vécues des galères de garde d'enfants. Si pour une fois on était tout simplement solidaires entre femmes # toutes le même combat pour légalité femmes hommes

3.Posté par Philippe Clerc le 09/07/2017 18:31

Il y a déjà les parents qui sont à la crèche, alors les enfants peuvent attendre leur tour !

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 10:10 Ils veulent interdire la chasse le dimanche

Jeudi 18 Octobre 2018 - 09:19 Emmanuelle Wargon et l'huile de palme

Mercredi 17 Octobre 2018 - 09:21 Emmanuelle Wargon à la Transition Écologique









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : Billets de train trop chers pour Noël : les explications du DG de Oui SNCF suite au mécontentement des usagers… https://t.co/gYuSO4L6iZ
Vendredi 19 Octobre - 20:56
Les Répliques : Au lendemain des moqueries de Jean-Luc Mélenchon sur l’accent d’une journaliste, la députée En Marche @LaetitiaAvia… https://t.co/u5hkyKdbOY
Vendredi 19 Octobre - 12:51
Les Répliques : Suite aux nombreux accidents de chasse par an, des associations, promeneurs, et cyclistes voudraient faire interdir… https://t.co/r3PqiTxq8b
Vendredi 19 Octobre - 09:52






 
Nos partenaires