les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Samedi 8 Juillet 2017

Pas de crèche à l'Assemblée : "regrettable" pour Clémentine Autain



Clémentine Autain trouve "étonnant et regrettable" que l’Assemblée nationale ne facilite pas la tâche des députés jeunes parents.
 
"Pourquoi les députés resteraient à l’écart de ce que la société vit, c’est-à-dire l’aspiration à mieux articuler les temps de travail et la vie familiale ?" s’interroge d’abord la féministe. Avant d’ajouter :

"J’ai l’intention de mettre la question à l’ordre du jour du bureau de l’Assemblée. Je trouve étonnant et regrettable que le Palais-Bourbon, surtout au regard des horaires qui sont les nôtres, avec des séances de nuit notamment, n’ait pas prévu la prise en charge des modes de garde des enfants.C’est un enjeu d’égalité femmes-hommes."
Pas de crèche à l'Assemblée : "regrettable" pour Clémentine Autain


Les répliques 
 








1.Posté par Pierre Damon le 08/07/2017 19:55 (depuis mobile)

A Madrid il y a quelques mois, une parlementaire Podemos allaitait son nourrisson en pleine séance...flanquée de ses collègues masculin debrailles. Vu sur les tv espagnoles. Le parti de Melanchon copie simplement le comportement de Podemos...

2.Posté par Estelle le 09/07/2017 07:19 (depuis mobile)

On a toutes vécues des galères de garde d'enfants. Si pour une fois on était tout simplement solidaires entre femmes # toutes le même combat pour légalité femmes hommes

3.Posté par Philippe Clerc le 09/07/2017 18:31

Il y a déjà les parents qui sont à la crèche, alors les enfants peuvent attendre leur tour !

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 16 Janvier 2019 - 17:20 "Jusqu'ici tout va bien" bientôt au cinéma

Mercredi 16 Janvier 2019 - 09:26 Trump offre le Mcdo

Mardi 15 Janvier 2019 - 17:23 Castaner nie tout cas de violence policière




Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter

Article populaire

SDF : 433 morts en 2018

Publié initialement le 20/12/2018
Mise à jour le 3/01/2019

L'an dernier en France, au moins 403 SDF seraient morts dans la rue selon le collectif "Les morts de la rue" qui dévoilent chaque année une liste de décès de personnes qui ont vécu un moment ou l'autre à la rue.

Selon le collectif toujours, l'année 2018 s'est achevée avec le chiffre terrifiant de 433 SDF décédés dans les rues de France.

Comment ne pas s'émouvoir face à ce terrible constat ? Malgré les promesses d'un président jupitérien en 2017, rien n'a vraiment changé. Au contraire, la situation s'est empirée.
SDF : 433 morts en 2018


Les derniers tweets



Interview populaire

Sabrina Ali Benali : La révolte d'une interne - Interview

Ancienne interne des hôpitaux de Paris, Sabrina Ali Benali est actuellement médecin remplaçante dans une association de permanence de soins 24h/24 : Les urgences médicales de Paris.

Elle est particulièrement engagée sur les questions de santé "pour la défense des conditions de travail des personnels soignants et surtout d'un accueil digne et humain des patients".

Elle publie aux éditions Cherche Midi Editeurs La révolte d'une interne : santé, hôpital, état d'urgence, préfacé par le Docteur Christophe Prudhomme médecin urgentiste.

Sabrina Ali Benali connue du grand public pour sa vidéo virale sur la sitaution d'urgence à l'hôpital public, visionnée 12 millions de fois sur Facebook en janvier 2017, a accepté de répondre à nos questions.
Sabrina Ali Benali : La révolte d'une interne - Interview

Les répliques
03/12/2018