les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Lundi 27 Mars 2017

Ô Guyane !

Par Sara Plichtova.



Ne pas se méprendre parce que "La Guyane, c'est loin...". La Guyane, c'est une source de très gros revenus pour "la métropole" par l'importance planétaire du centre spatial de Kourou... Oui mais, ladite métropole continue de traiter la Guyane comme une riche colonie à exploiter. 
Barrages - Kourou : Collectifs et élus dispersés au gaz lacrymogène
Barrages - Kourou : Collectifs et élus dispersés au gaz lacrymogène


En oubliant qu'elle est habitée par une belle nation "arc-en-ciel", avec une majorité de jeunes désespérés, au taux de suicide record, parce que complètement oubliés du gouvernement qui ne fait que passer à la caisse.

Enseignement miséreux, une seule route pour un territoire grand comme la Belgique, structure hospitalière indigne alors que sous ce climat, le moindre bobo peut dégénérer en gangrène, là où un service de Maladies infectieuses ne s’est installé, petit à petit (tout petit !) qu’avec le nouveau millénaire (dans ce département champion européen du Sida!).

Habitat scandaleusement négligé...Coût de la vie prodigieusement cher car comme on sait 99 % des biens de consommation sont importés de France, interdiction restant faite de commercer avec le Brésil et autres pays proches ! (voir l'histoire épique du pont-neuf-hors-de-prix-qui-ne-sert-à-rien-ni-personne...: investissement de 50 millions d'€ pour finalement passer depuis Saint-Georges,  l'Oyapock... en avion !.... Championnat du monde d'absurdité)....

On laisse l'orpaillage sauvage sinistrer les fleuves autrefois transparents, aujourd'hui gorgés de mercure et autres saletés mortelles pour les habitants de la forêt amazonienne qui occupe la grande majorité du territoire guyanais. L'Etat calcule que quand il n'y aura plus d'or en Guyane, les Guyanais ne pourrons plus revendiquer l'indépendance, et on laisse donc des tonnes d'or migrer vers le Brésil et le Surinam... Mauvais calcul, l'or ne se mange pas, au contraire des poissons délicieux qui  peuplent le Maroni, l'Oyapock, l'Approuague  et autres sublimes artères du pays...

Les Guyanais défendent leur survie, et c'est une motivation qu'il serait sage de prendre en compte par les candidats aux élections prochaines !

Sara Plichtova






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 26 Décembre 2018 - 09:06 440 milliards d'euros sur les comptes des Français

Jeudi 20 Décembre 2018 - 16:13 SDF : 433 morts en 2018




Rejoignez-nous sur Facebook


Article populaire

SDF : 433 morts en 2018

Publié initialement le 20/12/2018
Mise à jour le 3/01/2019

L'an dernier en France, au moins 403 SDF seraient morts dans la rue selon le collectif "Les morts de la rue" qui dévoilent chaque année une liste de décès de personnes qui ont vécu un moment ou l'autre à la rue.

Selon le collectif toujours, l'année 2018 s'est achevée avec le chiffre terrifiant de 433 SDF décédés dans les rues de France.

Comment ne pas s'émouvoir face à ce terrible constat ? Malgré les promesses d'un président jupitérien en 2017, rien n'a vraiment changé. Au contraire, la situation s'est empirée.
SDF : 433 morts en 2018


Inscription à la newsletter




Interview populaire

Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Depuis quelques années maintenant, le comédien Matthieu Longatte 31 ans alias Bonjour Tristesse publie régulièrement des vidéos sur Youtube où il incarne un personnage très en colère contre le système politique : "une espèce de synthèse enragée de la b**se politique actuelle" comme il l'explique.

Et ses vidéos cartonnent ! Plusieurs centaines de milliers de vues pour la plupart, des millions pour d'autres !

"J'humilie verbalement les politiques qui détruisent l'idéal démocratique", assène Matthieu, gueule d'ange en décalage total avec son personnage braillard au débit intense et remonté.

Mais d'où vient ce style atypique à la fois engagé et exacerbé contre le système ? Nous sommes allés à la rencontre de Bonjour Tristesse qui a bien voulu répondre à nos questions.
Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Les répliques
29/12/2018