les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
Dimanche 7 Août 2016

Nicolas Sarkozy veut revenir sur le droit du sol

Par Le Monde.



Source image : chaîne TF1
Source image : chaîne TF1

 

Revue de presse.

"La guerre nous a été déclarée" estime Nicolas Sarkozy dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles paru jeudi 11 août. La France "doit faire changer la peur de côté", ajoute l'ancien président de la République, faisant référence aux attentats qui ont frappé le pays depuis janvier 2015.

Dans cet entretien, sans doute le dernier avant l’annonce de sa candidature à la primaire de son parti, attendue fin août, le président des Républicains prépare le terrain. Il suggère l’échec de la politique sécuritaire du gouvernement actuel, reprenant des arguments qu’il met en avant depuis plusieurs semaines. « Je sens la République suffoquer », affirme-t-il. « En vingt mois, il y a eu 237 Français assassinés; ils le sont parce que les barbares qui nous attaquent croient que nous sommes faibles. »

Un droit du sol qui ne serait plus "automatique"

Pour mener cette guerre contre un ennemi dont il ne cite jamais le nom, Nicolas Sarkozy propose notamment l’interdiction du voile en entreprise ou des menus de substitution dans les cantines scolaires parce que, dit-il, « la République ne reculera plus sur rien ».

L’ancien ministre de l’intérieur prône aussi...

Pour lire la suite merci de cliquer ici.

Source : site www.lemonde.fr






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Samedi 20 Janvier 2018 - 15:38 Lire Pascal Boniface




Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter

Article populaire

La colère des ambulanciers : témoignage

Depuis plusieurs jours maintenant, les ambulanciers en grande colère mènent des opérations escargots un peu partout sur les routes de France.

De Paris à Marseille, de Lille à Strasbourg en passant par Dijon ou Nancy, ils se mobilisent massivement à l'appel de plusieurs syndicats, protestant contre "l'uberisation de leur métier" par une nouvelle réforme du financement des transports sanitaires.
La colère des ambulanciers : témoignage



Les derniers tweets