les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Mercredi 8 Février 2017

Mayotte a soif ! La colère monte chez les parents d'élèves

Par Juliette Dassonville-Leroy.



Mayotte… Mayotte est une magnifique petite île située au nord de Madagascar dans l’océan Indien, elle est le dernier département français. Mais depuis plus de 2 mois Mayotte a soif...
Image : France Ô
Image : France Ô


À Mayotte, notre eau potable provient des retenues collinaires : une au centre de l’ile, l’autre au nord. Début décembre, la retenue alimentant le sud s'est retrouvée à 13% de ses capacités et celle du nord à 30%. La raison ? La saison des pluies n'ayant pas encore pour le moment, pointé le bout de son nez.

La préfecture a donc décidé de faire faire des "tours d’eau" à la population du sud, ce qui représente huit communes et plusieurs milliers de personnes. Les "tours d’eau" consistent à couper l’eau deux jours sur trois, le trosième jour nous sommes alimentés mais uniquement de 10h00 à 8h00 le lendemain. Dans chaque village des rampes d’accès ont été mises en place délivrant ainsi de l’eau potable de 8h00 à 18h00. On pourrait estimer cette solution temporaire correcte, en attendant la fin de la sécheresse. Cependant les écoles ne sont pas raccordées à ses rampes. Et nos enfants, ne sont donc pas scolarisés, et ce, depuis plus de 4 semaines. Et toute la métropole s'en moque ou presque ! À commencer par notre cher gouvernement qui vient juste de réagir en prévoyant d'acheter des citernes pour les établissements scolaires.

Certaines communes se sont organisées en ouvrant leurs écoles deux heures par jour, uniquement. Aucun plan de prévu par le vice rectorat pour rattraper le temps perdu. Précision qui a son importance : toutes les écoles de l’ile sont classées REP ou REP+.

On laisse donc des enfants dans la rue, il n’y a aucune alternative urgente et il ne pleut toujours pas ! L’école de mes enfants a prévu d’ouvrir en mars, après les vacances. Car en plus de cette sécheresse, un bâtiment menace de s’effondrer et la mairie a beaucoup de mal à se bouger. Si la pluie ne revient pas, le collège de Sada a prévu de fermer en avril. Nous attentons donc 
désespérément le retour de cette pluie car aucune autre alternative urgente n’est prévu pour le moment.

À  Mayotte, les écoles sont composées à 50% d'enfants d'immigrés. Est-ce peut-être pour cette raison que nous sommes autant laissés pour compte ?

Juliette Dassonville-Leroy 
Parent d’élèves à l’école primaire de Dembeni






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Vendredi 30 Novembre 2018 - 15:59 Pauvreté en France : état des lieux

Lundi 19 Novembre 2018 - 09:25 Accidents de chasse : le tour d'horizon




Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter

Article populaire

100 milliards d'euro par an : c'est le montant de la fraude fiscale

Mauvaise nouvelle pour les comptes publics en plein contexte de révolte des gilets jaunes protestant contre la hausse des taxes.

D’après un dernier rapport du syndicat Solidaires-Finances publiques, dévoilé par Marianne, la fraude fiscale s'élèverait à 100 milliards d'euros en France.

Un montant supérieur de 20 milliards à celui relevé dans le dernier rapport en 2013.
100 milliards d'euro par an : c'est le montant de la fraude fiscale


Les derniers tweets



Interview à lire

Sabrina Ali Benali : La révolte d'une interne - Interview

Ancienne interne des hôpitaux de Paris, Sabrina Ali Benali est actuellement médecin remplaçante dans une association de permanence de soins 24h/24 : Les urgences médicales de Paris.

Elle est particulièrement engagée sur les questions de santé "pour la défense des conditions de travail des personnels soignants et surtout d'un accueil digne et humain des patients".

Elle publie aux éditions Cherche Midi Editeurs La révolte d'une interne : santé, hôpital, état d'urgence, préfacé par le Docteur Christophe Prudhomme médecin urgentiste.

Sabrina Ali Benali connue du grand public pour sa vidéo virale sur la sitaution d'urgence à l'hôpital public, visionnée 12 millions de fois sur Facebook en janvier 2017, a accepté de répondre à nos questions.
Sabrina Ali Benali : La révolte d'une interne - Interview

Les répliques
03/12/2018