les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Jeudi 19 Janvier 2017

Les mensonges d’une vidéo antivaccins qui circule sur Facebook

Revue de presse. Par Adrien Sénécat. Les décodeurs.



Cette vidéo présente, à tort, la proposition de la concertation citoyenne de rendre la vaccination obligatoire pour onze maladies comme une décision arrêtée par le ministère de la santé.
Les mensonges d’une vidéo antivaccins qui circule sur Facebook

 
« Le ministère de la santé veut imposer onze vaccins ! » Une vidéo alarmiste   diffusée par la page Facebook  « PAS L’info », qui se présente comme un décryptage de l’actualité, et visionnée environ 400 000 fois depuis lundi 19 décembre, a inquiété de nombreux internautes sur une prétendue décision du gouvernement. La même thèse est par ailleurs développée dans des articles du site lesmoutonsenrages.com  et fawkes-new.com. Ces articles et cette vidéo avancent pourtant plusieurs fausses informations.

CE QUE DIT LA VIDEO

Voici le résumé de la situation fait par la vidéo de « PAS L’info » :
 
« Le ministère de la santé veut imposer onze vaccins. Mercredi 30 novembre, le comité sur la vaccination a rendu son rapport dans lequel il préconise de faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les nourrissons. C’est le vœu de fin d’année de la ministre de la santé, Marisol Touraine. »
Les mensonges d’une vidéo antivaccins qui circule sur Facebook



POURQUOI C'EST MENSONGER

1. Onze maladies concernées, pas onze vaccins différents

Le rapport sur la vaccination   du Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination a bien été dévoilée le 30 novembre. Il propose en effet un élargissement temporaire de l’obligation vaccinale de l’enfant à onze maladies contre trois actuellement. Mais cela n’a pas exactement la même signification que « onze vaccins » administrés en onze fois puisqu’un seul vaccin cible plusieurs maladies (six, par exemple, pour le seul hexavalent). Alors que la vidéo, en montrant un enfant en larmes qui subit sept piqures à la suite, joue sur cette fibre.
 

Actuellement, les vaccins obligatoires concernent la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. A cette liste s’ajoutent huit maladies pour lesquelles le vaccin est « recommandé » : coqueluche, haemophilus influenzae de type B, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, tuberculose et infections à pneumocoque. La proposition vise en fait à regrouper ces deux listes en une seule, de vaccination obligatoire.

2. Une proposition, pas une décision

Contrairement à ce qu’affirme la vidéo, ces propositions du comité ne sont pas des « vœux de fin d’année de la ministre de la santé, Marisol Touraine ». Rien n’a été décidé pour l’heure : le ministère s'est contenté d'indiquer début décembre que ces suggestions seraient « évaluées juridiquement et financièrement ».
 
Bien qu’il s’agisse d’un débat public souhaité par le ministère de la santé, ces propositions ont été formulées par un comité indépendant de seize personnes qui ont débattu pendant six mois, une démarche accompagnée d’une consultation en ligne qui a recueilli plus de 10 000 contributions.
 
Plusieurs personnalités ont exprimé des réserves face à cette proposition. Anne Chailleu, présidente du Formindep, une association qui défend une formation   et une information médicales indépendantes, doute que ces propositions permettent de "rétablir la confiance" envers la vaccination et craint même l'inverse  « Etendre l’obligation vaccinale ? C’est un aveu d’échec », estime-t-elle.

3. La proposition d’une « clause d’exemption » passée sous silence

Plus trompeur encore, le raisonnement du comité est complètement tronqué dans cette vidéo. L’un des arguments invoqués pour justifier sa proposition d’étendre la vaccination obligatoire est que la coexistence de deux statuts de vaccins (obligatoires et recommandés) n’aurait « plus de sens » aujourd’hui.
 
Pour lire la suite cliquez ici.

Adrien Sénécat
Les décodeurs








1.Posté par eric martin le 12/07/2017 00:01

https://blogs.mediapart.fr/jean-jacques-birge/blog/171216/le-monde-nous-enfume
Selon cet article le journaliste n'est pas fameux, est-il acheté au plus offrant.... quel labo?

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 28 Mars 2018 - 10:39 Darwinisme 2.0 ou nouveau contrat social ?

Dimanche 25 Février 2018 - 19:53 Hijab : défendre partout l’autonomie des femmes









Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : La Banque de France prévoit une reprise de la croissance au troisième trimestre après le trou d’air des six premier… https://t.co/W3MKNYz9jk
Mercredi 15 Août - 11:12
Les Répliques : Le ministre de la Transition écologique @N_Hulot a répondu aux questions de Libération, après la condamnation de Mo… https://t.co/cYHem6967J
Mardi 14 Août - 17:19
Les Répliques : L'ancien Premier ministre Manuel Valls multiplie les diners à Barcelone en vue des municipales de mai 2019. Face au… https://t.co/0RSdlAHWWN
Mardi 14 Août - 08:53





 
Nos partenaires