Mardi 26 Décembre 2017

Le "triste constat"



"Les sans-abri, ici, toujours plus nombreux continuent à mourir dans nos rues. On a aussi des réfugiés qui passent dans les montagnes sous les tempêtes de neige. Donc, on a une situation dramatique" selon le porte-parole de la DAL, Jean-Baptiste Eyraud.

Avec ce "triste constat" de sans-abri de plus en plus nombreux en Ile de France, la présidente de la région a tenu à avoir "une pensée pour les plus fragiles".
Le "triste constat"


Les répliques 
 








Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 19:06 La nationalité pour le RSA

Mardi 17 Avril 2018 - 09:40 "Que devient Saddam Hussein"









Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les Répliques : RT @les_repliques: Selon le président @EmmanuelMacron l'Europe n'a connu que la "paix" ces 70 dernières années @WaveDock https://t.co/Mbel…
Vendredi 20 Avril - 20:37
Les Répliques : En Allemagne, les 2,3 millions de fonctionnaires obtiennent une hausse de 7,5% de leurs salaires @ornikkar https://t.co/1NPQUBqQmb
Vendredi 20 Avril - 12:02
Les Répliques : La police a évacué ce matin les manifestants de la faculté de #Tolbiac. L'établissement était devenu le symbole de… https://t.co/Ih4KOUd2I4
Vendredi 20 Avril - 10:22
Les Répliques : Selon le président @EmmanuelMacron l'Europe n'a connu que la "paix" ces 70 dernières années @WaveDock https://t.co/MbelA8b5qj
Jeudi 19 Avril - 17:02



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin