Mardi 30 Janvier 2018

Le meurtrier d’Alexia Daval était bien son mari



Trois mois après la découverte du corps d’Alexia Daval, joggeuse de 29 ans, dans un bois de Haute-Saône, son mari a avoué lors de sa garde à vue, l’avoir tuée par « accident ».

Jonathann Daval « a reconnu avoir tué son épouse mais il a dit que c’était un accident, qu’il ne voulait pas et il regrette », ont indiqué ses avocats Mes Ornella Spatafora et Randall Schwerdorffer.

L’étau s’était resserré depuis lundi autour de lui, interpellé à son domicile de Gray-la-ville par les enquêteurs, qui privilégiaient l’hypothèse d’une « dispute conjugale ayant mal tourné ».

« Il l’a étranglée », a détaillé devant la presse Me Schwerdorffer, assurant que son client n’avait « pas été dans une logique criminelle » et « n’avait impliqué personne d’autre ».

« Il n’a jamais essayé de mettre le feu au corps d’Alexia », a ajouté l’avocat.
 


Les Répliques 
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Samedi 24 Février 2018 - 13:16 Le SDF de Roissy retrouvé

Vendredi 23 Février 2018 - 09:30 "C'est très bon la diversité!"









Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin