les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Vendredi 15 Juillet 2016

"La nature est une bibliothèque, lisez-la au lieu de la brûler."



Dans cette vidéo le Dc. Idriss Aberkane traite de l'économie de la connaissance et du biomimétisme. Mise en pratique par la Corée du Sud qui est le seul pays au monde à avoir son ministère de l'économie de la connaissance et qui exporte aujourd'hui 20% plus que la Russie, avec pourtant 171 fois moins de territoire.

Docteur Idriss ABERKANE, né en 1986, professeur chargé de cours à Centrale-Supélec, ancien interne du département de psychologie expérimentale de l'université de Cambridge, chercheur à Polytechnique, chercheur affilié à Stanford (Affiliate Scholar du Kozmetsky Global Collaboratory de l'Université de Stanford ), Professeur d'économie de la connaissance dans le MBA de la Mazars University et Ambassadeur du Campus des Systèmes Complexes Unitwin/Unesco. Son essai "Economie de la connaissance" a été traduit en chinois, anglais et coréen et il a été invité à donner plus de cent conférences sur quatre continents. Il crée en 2009 un opérateur de microcrédit agricole à taux zéro dans la vallée du fleuve Sénégal, puis, avec Serge Soudoplatoff, une société de jeux vidéos éducatifs, Scanderia. Il est éditorialiste au magazine Le Point.

Les répliques






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mardi 27 Novembre 2018 - 09:53 Allan Barte : auteur de bandes dessinées

Dimanche 26 Mars 2017 - 17:11 Solidar Suisse




Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter

Article populaire

La colère des ambulanciers : témoignage

Depuis plusieurs jours maintenant, les ambulanciers en grande colère mènent des opérations escargots un peu partout sur les routes de France.

De Paris à Marseille, de Lille à Strasbourg en passant par Dijon ou Nancy, ils se mobilisent massivement à l'appel de plusieurs syndicats, protestant contre "l'uberisation de leur métier" par une nouvelle réforme du financement des transports sanitaires.
La colère des ambulanciers : témoignage


Les derniers tweets