les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Samedi 12 Mai 2018

La 5ème semaine de congés payés selon Barbier



Christophe Barbier est éditorialiste pour BFMTV/RMC et le magazine L'Express. Auparavant, il est était directeur de la rédaction de l'hebdomadaire.

A nouveau, le journaliste à expliquer pourquoi les Français doivent renoncer à leur 5ème semaine de congés payés.

Selon lui : "Quand on nous accorde la cinquième semaine de congés payés en 81 sous Mitterrand, la France ne va pas très bien mais elle peut encore se payer ça, sa démographie, son économie peuvent encore le financer. Quand on nous donne les RTT en 97-98, quand Jospin le fait, ça commence à devenir compliqué mais on se dit que ça peut peut-être marcher pour l'emploi. Mais en 2018, on n'a plus les moyens de se payer autant de jours de congés dans une société où il y a de moins en moins d'actifs qui doivent créer de plus en plus de richesses pour de plus en plus de vieux et de malades".

Et de rajouter : "Il faut que de nous-mêmes nous renoncions à cette cinquième semaine de congés payés à titre provisoire. Et si la prospérité revient dans notre pays, il faut redonner du temps libre aux gens. Je suis pour le temps libre dans la mesure où l'on a fait les efforts collectifs et individuels nécessaires pour nourrir sa famille et remettre le pays à niveau dans la mondialisation. Je pense qu'il faut y renoncer pour remettre la France au niveau de la compétition mondiale".
La 5ème semaine de congés payés selon Barbier


On vous attend sur Twitter  !

Les Répliques 

 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Lundi 22 Octobre 2018 - 10:19 "Qui sont ces drogués du boulot ?"

Dimanche 21 Octobre 2018 - 17:17 Pesticides et preuves scientifiques









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : RT @les_repliques: Pauvreté : la dernière enquête réalisée par Ipsos pour le Secours Populaire auprès des jeunes Européens @CherCherjourna…
Lundi 22 Octobre - 20:50
Les Répliques : Ces français qui fuient les étrangers émigrant en Hongrie à la recherche "d'une Europe blanche, chrétienne et sans… https://t.co/Vqyf7MIxxK
Lundi 22 Octobre - 17:46
Les Répliques : Comme Charles Aznavour "qui sont ces drogués du boulot qui n'arrivent pas à raccrocher ?" se demande donc… https://t.co/MrxvfYnyD5
Lundi 22 Octobre - 10:17






 
Nos partenaires