les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
Samedi 23 Juin 2018

L'AME revue par le Sénat



En adoptant, à une courte majorité mercredi soir, un article par la droite, le Sénat est revenu sur le dispositif permettant aux étrangers sans papiers de bénéficier d'un accès aux soins.

 

Plus restrictive, l'aide médicale d'Etat (AME) devient désormais l'aide médicale d'urgence, se concentrant uniquement dans les cas d'extrême urgence.
L'AME revue par le Sénat


Les Répliques 
 
On vous attend sur Twitter  !
 








1.Posté par AMARINE GRIPOND le 23/06/2018 23:05

deux fois NON, maitre Eolas: un. L'ame n'est pas une mesure de santé publique, mais une mesure d'ECONOMIE de santé publique...
c'est d'ailleurs une aide sociale non intégrée au programme global de santé...
et deux, Il n'est pas souhaitable d'encourager les phobies véhiculées par l'extrème droite:
NON, l'AME ne sert pas à traiter des maladies infectieuses que les migrants ameneraient... obligatoirement avec eux:
(Il y a des dispositifs, CLAT, CEGID qui font cela très bien pour tous et toutes les maladies à declaration obligatoires...)
Les migrants présentent beaucoup plus de recours tardifs aux soins pour des maladies chroniques:
diabète, problèmes cardiaques, fractures et plaies mal cicatrisées...
Ce sont CES pathologies qui embolisent les URGENCES lorsqu'elles ne sont pas traitées en amont.

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 09:48 Trump ironise sur l'occupation allemande en France

Mercredi 14 Novembre 2018 - 09:13 Donald Trump : "MAKE FRANCE GREAT AGAIN"

Mardi 13 Novembre 2018 - 11:32 Total : hausse des bénéfices




Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter

Article populaire

La colère des ambulanciers : témoignage

Depuis plusieurs jours maintenant, les ambulanciers en grande colère mènent des opérations escargots un peu partout sur les routes de France.

De Paris à Marseille, de Lille à Strasbourg en passant par Dijon ou Nancy, ils se mobilisent massivement à l'appel de plusieurs syndicats, protestant contre "l'uberisation de leur métier" par une nouvelle réforme du financement des transports sanitaires.
La colère des ambulanciers : témoignage



Les derniers tweets