les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Dimanche 14 Août 2016

JO Politiques : sport et relations internationales

Par Pascal Boniface



JO Politiques : sport et relations internationales


Suivis par plus de 4 milliards de téléspectateurs, attirant plus de 10 000 athlètes de 200 délégations nationales différentes, les Jeux olympiques d'été figurent aujourd'hui parmi les événements les plus populaires au monde... et les plus politiques. Perçus comme des vitrines des pays hôtes souhaitant défendre et améliorer leur image, voire comme une tribune planétaire pour formuler revendications et prises de position, les JO n'ont eu de cesse, tout au long de leur histoire, d'être le reflet de rivalités géopolitiques, qu'il s'agisse de l'attribution de l'organisation de la compétition ou du décompte des médailles.


Le mythe fondateur de l'apolitisme ne résiste pas à l'examen des réalités. Pascal Boniface décrypte l'histoire du mouvement, entre boycott, polémiques et médiatisation. Il évoque la compétition entre nations, l'affirmation des identités nationales, mais aussi les événements dramatiques et les espoirs portés par l'olympisme. Il nous donne également de nombreuses clés pour repenser les JO, dans leur approche politique et géopolitique.


Pascal Boniface dirige l'Iris (Institut de relations internationales et stratégique). Géopolitologue, éditorialiste et auteur d'une trentaine d'ouvrages, il est régulièrement invité sur les plateaux télé

Source : Fnac.com

Pour vous le procurer cliquez ici.







1.Posté par Alex le 16/08/2016 18:14

Excellent livre que je conseille à tous !

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 31 Mai 2017 - 12:25 Des murs entre les hommes

Vendredi 19 Mai 2017 - 11:48 Comprendre le monde









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : Billets de train trop chers pour Noël : les explications du DG de Oui SNCF suite au mécontentement des usagers… https://t.co/gYuSO4L6iZ
Vendredi 19 Octobre - 20:56
Les Répliques : Au lendemain des moqueries de Jean-Luc Mélenchon sur l’accent d’une journaliste, la députée En Marche @LaetitiaAvia… https://t.co/u5hkyKdbOY
Vendredi 19 Octobre - 12:51
Les Répliques : Suite aux nombreux accidents de chasse par an, des associations, promeneurs, et cyclistes voudraient faire interdir… https://t.co/r3PqiTxq8b
Vendredi 19 Octobre - 09:52






 
Nos partenaires