Mercredi 13 Septembre 2017

Irma : l'analyse Balkany



Cinq jours après le passage de l'ouragan Irma de catégorie 5, catégorie maximale, avec des vents allant à plus de 300km, la situation est toujours aussi critique pour les habitants. L'île aurait été détruite à près de 95%.

Isabelle Balkany maire adjointe Les Républicains de Levallois-Perret nous propose son analyse sur la situation sur place.
Irma : l'analyse Balkany


Les répliques
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 08:44 "La droite est de retour"

Lundi 11 Décembre 2017 - 18:09 Netanyahu n'a "pas de leçons à recevoir"












Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : RT @TraduisonsLes: « Ça manquait d’Arabes et de Noirs dans ces rues, mais c’est pas plus mal » https://t.co/NbHs8JRQ1p
Lundi 11 Décembre - 13:04
Les répliques : #EducationNationale : la dernière mesure du @gouvernementFR, l'interdiction du téléphone portable à l'école et au c… https://t.co/QjFQXJBK3n
Lundi 11 Décembre - 10:29
Les répliques : "Les non-souchiens brillaient par leur absence" lors de l'hommage à #JohnnyHallyday selon Alain #Finkielkraut acadé… https://t.co/KIwrhYwFKR
Lundi 11 Décembre - 09:52
Les répliques : #Telethon2017: l'heure était à la "solidarité" ce week-end https://t.co/z1ToztlMg2
Lundi 11 Décembre - 07:18



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin