les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Dimanche 3 Juillet 2016

Homeland : Irak année zéro - B.A

Genre : Documentaire

De Abbas Fahdel.



Une fresque puissante qui nous plonge pendant deux ans dans le quotidien de sa famille peu avant la chute de Saddam Hussein, puis au lendemain de l’invasion américaine de 2003. Ce documentaire est découpé en deux parties – l’avant et l’après. Nous partageons les joies et les craintes de cette famille irakienne qui nous montre à quel point toutes les familles du monde ont les mêmes aspirations : travailler, éduquer leurs enfants, rire, aimer, s'impliquer dans leur société… Abbas Fahdel nous montre également qu’au coeur de la guerre il existe des hommes, des femmes et des enfants exceptionnels, des héros du quotidien, « des gens qui sont nos frères humains et que l’on quitte le coeur brisé quand le film prend brutalement fin ».

Partie 1 : La première partie décrit les instants de vie d’une famille qui se prépare à la guerre. Elle va être terrible, mais il y a quand même l’espoir de voir une démocratie s’installer après la chute de la dictature. Que peut-il leur arriver de pire ?

Partie 2 : La deuxième partie, après la chute du régime, est exclusivement tournée en extérieur. Les langues se délient et on découvre un peuple anéanti, un pays mis à feu et à sang où dans les rues, les incidents éclatent, les bandes rivales s’affrontent.

Les répliques






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Jeudi 18 Mai 2017 - 11:27 Demain

Lundi 10 Avril 2017 - 20:59 The Revenant

Vendredi 10 Février 2017 - 16:19 Lion









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : Depuis la victoire des #Bleus en #CoupeDuMonde, un déferlement de messages racistes pullulent sur les réseaux socia… https://t.co/edsieaKHKS
Mardi 17 Juillet - 18:22
Les Répliques : Après "le droit d'être importunées", l'actrice française Catherine Deneuve souhaite une distinction entre "flirter… https://t.co/XRIHeK3Oa2
Mardi 17 Juillet - 10:05
Les Répliques : Journaliste au Figaro, Marie-Estelle Pech vous présente Octave, ce "génie littéraire" qui ne fréquente "pas ou très… https://t.co/tx4r7WFROR
Lundi 16 Juillet - 19:39