Mardi 6 Mars 2018

Harcèlement scolaire



Brigitte Macron ancienne professeure de français était dans un lycée de Dijon ce lundi avec le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer pour médiatiser la lutte contre le harcèlement scolaire.

Alors que la première dame s'est engagée contre ce fléau, des stratégies élaborées par des thérapeutes sont aussi de plus en plus proposées aux enfants harcelés afin de les aider à "restaurer leur confiance en eux et à savoir se défendre".
Harcèlement scolaire


On vous attend sur Twitter  !

Les Répliques 

 








1.Posté par Dumas le 06/03/2018 19:18

Je pense ( pour l'avoir vécu mais aussi en être témoin en tant qu'enseignante) que le harcèlement est un mécanisme psychologique qui existera toujours. Bien sûr il faut le punir, mais éduquer les enfants à déjouer les mécanismes du harcèlement est essentiel et sera plus rapide et plus efficace qu'une intervention extérieure. Le harcèlement n'est pas toujours un acte conscient de la part de l'enfant bourreau et la prévention ne fonctionnera pas forcément chez tous les enfants qui souvent vivent quotidiennement ces humiliations quotidiennes à la maison et reproduisent seulement ce comportement sur les élèves les plus sensibles. Si les enfants apprennent à se défendre et déjouer les pièges ils parviendront à éviter que le harcèlement ne devienne constant et s'installe. Le piège du harcèlement c'est qu'il n'est souvent pas considéré comme tel par ses témoins ou même les harceleurs qui ne mesure pas la gravité de leurs actes/paroles, si tout le monde apprend à se défendre, le jour où un élève se défendra, les autres réaliseront alors ( espérons-le ) que la situation a effectivement dégénérée.La prise de conscience que tout le monde peut-être tour à tour victime et bourreau engendrera peut-être la vigilence nécessaire afin que les dérapages ne se transforment plus en persécutions du plus sensible.

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 19:06 La nationalité pour le RSA









Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les Répliques : Vendredi, 3 Palestiniens, un adolescent de 15 ans et deux hommes de 24 et 25 ans ont été tués par des snipers israé… https://t.co/UplGEMKlGO
Dimanche 22 Avril - 10:49
Les Répliques : Une centaine de militants de Génération identitaire, un mouvement d'extrême droite, bloquaient hier le col de l’Éch… https://t.co/F5cu5JtjAf
Dimanche 22 Avril - 09:51
Les Répliques : #ParcourSup : le redoublement est considéré comme un "malus" dans les critères de sélection à l'université… https://t.co/eaA3z44SB9
Samedi 21 Avril - 17:55
Les Répliques : RT @les_repliques: En Allemagne, les 2,3 millions de fonctionnaires obtiennent une hausse de 7,5% de leurs salaires @ornikkar https://t.co…
Samedi 21 Avril - 17:34



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin