Mercredi 14 Juin 2017

Finances publiques : Edouard Philippe réclame un audit



Le Premier ministre a déclaré dans 8h30 Apathie sur la chaîne France Info, avoir demandé à la Cour des comptes un audit pour savoir exactement où en sont les finances publiques.

Edouard Philippe souhaite "assainir les caisses de l'Etat" pour pouvoir lutter contre les déficits.
Finances publiques : Edouard Philippe réclame un audit


Les répliques
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Dimanche 20 Mai 2018 - 10:00 Le "si Français" Malek Boutih

Mardi 15 Mai 2018 - 09:38 Journée sanglante à Gaza









Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les Répliques : Bugs, messages incompréhensibles, décisions contradictoires : hier, la plateforme #Parcoursup délivrait ses premier… https://t.co/3p6Z8zLoLB
Mercredi 23 Mai - 10:28
Les Répliques : #ParcoursSup : pas moins de 400 000 lycéens sont actuellement en attente d'une proposition à leurs demandes de voeu… https://t.co/mlkiJ3Rgis
Mercredi 23 Mai - 09:26
Les Répliques : Sur le plateau d'@ONPCofficiel samedi dernier, Yann Moix a salué la décision du président #Trump de reconnaître… https://t.co/6jmXhk2g2c
Mardi 22 Mai - 10:18
Les Répliques : États-Unis : la dernière fusillade dans un lycée au Texas fût la 133ème tuerie de masse depuis le 1er janvier 2018… https://t.co/n1lo0OxxOS
Lundi 21 Mai - 11:35



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin