les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Samedi 24 Décembre 2016

Fillon / Sécu : Le Canard publie (en ligne !) le document disparu

Par Anne-Sophie Jacques.



Et de deux ! Pour la deuxième fois de son histoire digitale, Le Canard enchaîné publie ce mercredi sur son site Internet un article  mais surtout un document  qualifié de "collector" ou encore de "morceau d’anthologie" et même de "grand cru" par l’hebdo satirique : le programme santé de François Fillon. "Cette perle est devenue introuvable sur le site du candidat qui ne contient plus qu’un inoffensif résumé", explique Le Canard. En effet, poursuit-il, "au soir du 13 décembre, après le grand rétropédalage de Fillon sur la Sécu, son équipe a supprimé du site de campagne ses 16 pages de «propositions détaillées» sur la santé."

 

Ce grand rétropédalage n’est pas passé inaperçu : alors que dans un premier temps le candidat des Républicains souhaitait "focaliser l’assurance publique universelle sur des affections graves ou de longue durée, et l’assurance privée sur le reste", il a fait machine arrière dans les pages du Figaro  du 12 décembre, assurant alors que "l’Assurance-maladie obligatoire et universelle, pilier de la solidarité, doit rester le pivot dans le parcours de soins dont le médecin généraliste est l’acteur-clé".


On privatise la sécu ou on ne la privatise plus ? Fillon et son équipe de campagne – qui essaie tant bien que mal de dédouaner Fillon de tout recul  – se défendent de vouloir faire machine arrière. Une défense mise à mal par Les décodeurs du Monde  qui se sont chargés de disséquer les "contorsions" du candidat de droite : "François Fillon a […] raison quand il se défend d’avoir affirmé un jour vouloir privatiser entièrement l’Assurance-maladie. Mais il était bien question, jusque-là, de diminuer le panier des remboursements qu’elle assure et de «désétatiser» le système de santé, ce qui marque assez clairement l’intention de faire diminuer le rôle de l’Etat au profit des acteurs privés". Pour preuve, Les décodeurs du Mondepublient la page du site de Fillon qui évoquait ces premières intentions… avant qu'elles ne disparaissent du site :


 

Cette disparition n’avait pas échappée non plus à l’AFP (reprise notamment sur le site du Parisien) qui notait que, "encore présente à 17 heures ce mardi, la proposition a désormais disparu du site Fillon2017.fr". L’agence indiquait également que "le document PDF intégral des propositions «Vers un système de santé fondé sur la liberté et la responsabilité» n'était pas non plus accessible, alors qu'il l'était dimanche". Et c’est ce fameux document que Le Canard publie aujourd’hui sur son site avec un appel à consultation dans sa version papier.
 

"Une fois n’est pas coutume" explique Le Canard qui, il est vrai, a toujours refusé de publier ses articles sur son site Internet et de s’en tenir uniquement à la publication des Unes. Pour autant, le programme Fillon sur la santé n’est pas l’unique document publié sur le site de l’hebdo. En mars 2014, Le Canard avait publié deux documents sonores prouvant que Patrick Buisson, à l’époque proche conseiller de Nicolas Sarkozy, "enregistrait en douce réunions et conciliabules". Une initiative qui a valu au Canard, en juillet de la même année, une condamnation pour atteinte à la vie privée comme nous le racontions ici. Avec le programme santé de Fillon, Le Canard prend moins de risques.


>> Pourquoi Le Canard rechigne à investir le web? Réponse avec le rédacteur en chef Louis-Marie Horeau et la journaliste Anne-Sophie Mercier invités sur notre plateau  à l’occasion des 100 ans du Palmipède.

Anne-Sophie Jacques
Arrêt sur images







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Dimanche 27 Janvier 2019 - 10:07 Acte XI : nouvelles violences policières




Rejoignez-nous sur Facebook


Article populaire

SDF : 433 morts en 2018

Publié initialement le 20/12/2018
Mise à jour le 3/01/2019

L'an dernier en France, au moins 403 SDF seraient morts dans la rue selon le collectif "Les morts de la rue" qui dévoilent chaque année une liste de décès de personnes qui ont vécu un moment ou l'autre à la rue.

Selon le collectif toujours, l'année 2018 s'est achevée avec le chiffre terrifiant de 433 SDF décédés dans les rues de France.

Comment ne pas s'émouvoir face à ce terrible constat ? Malgré les promesses d'un président jupitérien en 2017, rien n'a vraiment changé. Au contraire, la situation s'est empirée.
SDF : 433 morts en 2018


Inscription à la newsletter




Interview populaire

Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Depuis quelques années maintenant, le comédien Matthieu Longatte 31 ans alias Bonjour Tristesse publie régulièrement des vidéos sur Youtube où il incarne un personnage très en colère contre le système politique : "une espèce de synthèse enragée de la b**se politique actuelle" comme il l'explique.

Et ses vidéos cartonnent ! Plusieurs centaines de milliers de vues pour la plupart, des millions pour d'autres !

"J'humilie verbalement les politiques qui détruisent l'idéal démocratique", assène Matthieu, gueule d'ange en décalage total avec son personnage braillard au débit intense et remonté.

Mais d'où vient ce style atypique à la fois engagé et exacerbé contre le système ? Nous sommes allés à la rencontre de Bonjour Tristesse qui a bien voulu répondre à nos questions.
Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Les répliques
29/12/2018