les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Vendredi 25 Novembre 2016

Douce France : rafles, rétentions, expulsions



« Nous n’ignorons pas les existences et les espoirs ruinés de ceux qui sont raflés, placés en centre de rétention, puis forcés d’embarquer dans des avions ou des navires à destination de leur pays d’origine. Telle est la situation qui nous porte à écrire, telle est la raison d’être de ce livre : témoigner, penser, résister, autant que faire se peut. “En certaines circonstances, écrivait David Rousset, la vérité impose que l’on se dresse contre sa classe, contre son parti, contre son État.” Nous y sommes. » (in Introduction d’Olivier Le Cour Grandmaison, directeur de l’ouvrage).Livre militant, publié en partenariat avec le Réseau Éducation Sans Frontières (RESF), Douce France explore de façon méthodique et pluridisciplinaire la politique migratoire menée par les ministres Hortefeux puis Besson sous l’égide de Nicolas Sarkozy. Approches historique, sociologique, psychanalytique et juridique, se répondent ici pour dresser le sombre tableau d’une politique qui fait honte à notre pays, à son histoire, à ce qu’il prétend être.  

Avec des textes d’Olivier Le Cour Grandmaison, professeur de philosophie et des sciences politiques à l’Université d’Evry-Val d’Essonne, Marc Bernardot, professeur de sociologie à l’université du Havre, Alain Brossat, professeur de philosophie à l’université de Paris VIII, Armando Cote, psychanalyste clinicien, Jérôme Valluy, maître de conférences à l’université Panthéon-Sorbonne, Nicolas Ferran, permanent de la Cimade, Serge Slama, maître de conférences en droit public à l’université d’Evry-Val-d’Essonne, Serge Portelli, magistrat, Olivier Lecucq, professeur de droit public à l’Université de Pau et des pays de l’Adour, Claire Rodier, juriste, chargée d’étude au Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti.), ainsi qu’une vingtaine de témoignages de clandestins.

Pour vous le procurer cliquez le lien ci-dessous :
 
 

Les répliques







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Vendredi 26 Mai 2017 - 11:10 Rester fort

Jeudi 25 Mai 2017 - 10:34 Quelle sorte de créature sommes-nous ?

Lundi 22 Mai 2017 - 12:20 Nous (aussi) sommes la nation




Rejoignez-nous sur Facebook


Article populaire

SDF : 433 morts en 2018

Publié initialement le 20/12/2018
Mise à jour le 3/01/2019

L'an dernier en France, au moins 403 SDF seraient morts dans la rue selon le collectif "Les morts de la rue" qui dévoilent chaque année une liste de décès de personnes qui ont vécu un moment ou l'autre à la rue.

Selon le collectif toujours, l'année 2018 s'est achevée avec le chiffre terrifiant de 433 SDF décédés dans les rues de France.

Comment ne pas s'émouvoir face à ce terrible constat ? Malgré les promesses d'un président jupitérien en 2017, rien n'a vraiment changé. Au contraire, la situation s'est empirée.
SDF : 433 morts en 2018


Inscription à la newsletter




Interview populaire

Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Depuis quelques années maintenant, le comédien Matthieu Longatte 31 ans alias Bonjour Tristesse publie régulièrement des vidéos sur Youtube où il incarne un personnage très en colère contre le système politique : "une espèce de synthèse enragée de la b**se politique actuelle" comme il l'explique.

Et ses vidéos cartonnent ! Plusieurs centaines de milliers de vues pour la plupart, des millions pour d'autres !

"J'humilie verbalement les politiques qui détruisent l'idéal démocratique", assène Matthieu, gueule d'ange en décalage total avec son personnage braillard au débit intense et remonté.

Mais d'où vient ce style atypique à la fois engagé et exacerbé contre le système ? Nous sommes allés à la rencontre de Bonjour Tristesse qui a bien voulu répondre à nos questions.
Rencontre avec Matthieu Longatte alias Bonjour Tristesse

Les répliques
29/12/2018