Jeudi 1 Juin 2017

Délits d'élus - 400 politiques aux prises avec la justice

De Graziella Riou Harchaoui et Philippe Pascot.



« Si la présence vigilante des citoyens ne se fait pas sentir, les élus sont abandonnés à leur propre faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l'arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis. » Pierre Mendès France Élus mis en examen et/ou en garde à vue, placés en détention provisoire, condamnés pour trafic d'influence, impliqués dans des affaires de mours, pour avoir truqué des marchés publics ou confondu leur compte en banque avec celui de la collectivité qu'ils administrent...

Ce livre recense les faits délictueux de plus de 400 hommes et femmes politiques et démontre qu'aucun parti n'échappe aux dérives et/ou aux tentations qu'offrent l'accès au pouvoir et à l'argent public. Dans cette enquête sans concession et sans parti pris, les auteurs rappellent que le meilleur allié des élus condamnés ou mis en examen est l'ignorance des électeurs et/ou leur capacité à l'oubli. Leur propos est donc de leur remémorer les faits et de rappeler aux élus que si leur mandat leur donne « un grand pouvoir », il leur impose en retour « de grandes responsabilités » et, au premier rang d'entre elles, la probité.

Maire adjoint d'Évry puis conseiller municipal, ancien conseiller régional, chevalier des Arts et des Lettres, Philippe Pascot a vingt cinq ans de vie politique derrière lui et connaît la plupart des élus de premier plan. Il milite pour une réelle transparence de l'exercice politique et est engagé dans divers combats de société. Journaliste professionnelle depuis trente ans, après plusieurs années passées à écrire pour la presse locale et nationale, Graziella Riou Harchaoui a créé il y a dix ans son journal sur Internet. Elle connaît bien le monde politique et se consacre désormais à l'écriture au long cours.

Si vous souhaitez vous le procurer cliquez sur le lien ci-dessous :

 


Les répliques
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Dimanche 21 Mai 2017 - 11:33 Plus rien à faire, plus rien à foutre









Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les Répliques : Le SDF de Roissy qui s’était volatilisé avec un butin de près de 500 000 euros en décembre dernier a finalement été… https://t.co/c3HA3RrdOy
Samedi 24 Février - 13:06
Les Répliques : RT @les_repliques: Mai 2017 promesse de campagne d'@EmmanuelMacron : le handicap "sera l'une des priorités de mon quinquennat" @Portes_Tho…
Samedi 24 Février - 09:09
Les Répliques : Ceci est le tweet d'une association dite "antiraciste" la @_LICRA_. La réponse du député @Aurelientache Rappel : s… https://t.co/BeEQkR7OXh
Samedi 24 Février - 09:07
Les Répliques : "Oui nous enseignons la #shoah normalement, non nos élèves ne sont pas antisémites. Le faire croire est une faute m… https://t.co/Og2ZcxJQ9R
Vendredi 23 Février - 17:47



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin