Lundi 24 Octobre 2016

Christophe Hondellate dénonce un silence "peu courageux"



Invité dans l'émission de Laurent Ruquier On est pas couché samedi 22 octobre Christophe Hondellate s'est exprimé sur l'affaire Morandi-Itélé. Il dénonce le silence "peu courageux" de certain(e)s journalistes dont Audrey Pulvar et Laurence Ferrari actuellement sous contrat avec le groupe Canal + (Bolloré) et qui détient les chaînes Itélé et C8 où ces dernières animent leurs émissions respectives.






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >








Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les Répliques : Le SDF de Roissy qui s’était volatilisé avec un butin de près de 500 000 euros en décembre dernier a finalement été… https://t.co/c3HA3RrdOy
Samedi 24 Février - 13:06
Les Répliques : RT @les_repliques: Mai 2017 promesse de campagne d'@EmmanuelMacron : le handicap "sera l'une des priorités de mon quinquennat" @Portes_Tho…
Samedi 24 Février - 09:09
Les Répliques : Ceci est le tweet d'une association dite "antiraciste" la @_LICRA_. La réponse du député @Aurelientache Rappel : s… https://t.co/BeEQkR7OXh
Samedi 24 Février - 09:07
Les Répliques : "Oui nous enseignons la #shoah normalement, non nos élèves ne sont pas antisémites. Le faire croire est une faute m… https://t.co/Og2ZcxJQ9R
Vendredi 23 Février - 17:47



Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin