les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Mardi 16 Mai 2017

Calais mon amour

De Béatrice Huret et Catherine Siguret.



Un homme et une femme que tout sépare. La jungle va les rapprocher.
 
Béatrice n’aurait jamais dû s’aventurer sur les chemins de la jungle de Calais  : veuve d’un mari policier et sympathisant FN, elle vit avec son fils et sa mère dans la campagne environnante. Une existence tranquille loin de cette jungle, où s’entassent 9  000 personnes. Un soir en sortant du travail, Béatrice prend en stop un adolescent migrant qui lui demande de l’y déposer. Là, elle voit des enfants jouer dans la boue dans des conditions indignes.

Sa vie bascule. Elle devient bénévole occasionnelle. Deux ans plus tard, un groupe d’Iraniens se coud la bouche pour dénoncer leurs conditions de vie. Parmi eux, Mokhtar, enseignant dans son pays, arrivé en Europe après avoir traversé la Méditerranée sur une embarcation de fortune. Leurs regards se croisent. C’est le coup de foudre. Mais Mokhtar n’a qu’un rêve en tête  : gagner l’Angleterre… C’est le début d’une aventure humaine, amoureuse et judiciaire à laquelle rien ne la préparait.
 
Par amour, elle va abandonner ses préjugés, déplacer des montagnes, s’opposer à des lois absurdes. Il va lui apprendre le courage et la dignité. Calais mon amour est un hymne à la tolérance, un témoignage bouleversant, un livre universel.

Si vous souhaitez vous le procurer cliquez sur le lien ci-dessous :
 

 

Les répliques
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Vendredi 26 Mai 2017 - 11:10 Rester fort

Jeudi 25 Mai 2017 - 10:34 Quelle sorte de créature sommes-nous ?

Lundi 22 Mai 2017 - 12:20 Nous (aussi) sommes la nation









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : RT @les_repliques: La ministre de la Santé @agnesbuzyn a annoncé que les patients auront bientôt la possibilité de noter les hôpitaux @La…
Vendredi 21 Septembre - 20:57
Les Répliques : RT @les_repliques: Le Premier ministre @EPhilippePM a annoncé que les prix des carburants allaient encore augmenter @KersausonDe https://t…
Vendredi 21 Septembre - 20:57
Les Répliques : Le député de l'Essonne élu fantôme à l'Assemblée nationale @manuelvalls tweete une photo de ses pieds à Barcelone… https://t.co/ag7Ri0XoKv
Vendredi 21 Septembre - 13:48






 
Nos partenaires