les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Mardi 18 Avril 2017

Avec Marine Le Pen "pas de terroristes"



À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, Marine Le Pen donnait hier un meeting au Zénith de Paris.

La présidente du Front national est revenue sur les propositions phares qui font le succès du parti : immigration, Europe, Euro, Franc, terrorisme etc. Et selon la candidate, avec elle, "il n'y aurait pas eu de terroristes."


Les répliques







1.Posté par Pfffff le 18/04/2017 12:42

Bien répondu Joël

2.Posté par Vincent le 18/04/2017 18:31

Faut être un peu débile pour répondre ça, le tweet de Marine Le Pen n'insinuait pas qu'elle les aurait empêché de venir en France.
L'utilisation pendant 30ms de son cerveau permet de comprendre qu'elle parle à un niveau sécuritaire et prévention de l'action terroriste, ce qui certes est utopique est complètement débile mais là, là réponse de Joël est encore plus stupide que le tweet en question ...

3.Posté par Mc Freedent le 18/04/2017 21:33

Faut pas trop te servir de ton cerveau vincent.... relis le tweet, n'extrapole pas "Les terrorists migrants du bataclan".... je lis pas "Les terrorist du bataclan n'aurait pas été influencé par une idéologie islamiste extreme qui a migré vers l'occident"


Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mardi 14 Août 2018 - 18:09 Une décision "providentielle"

Mardi 14 Août 2018 - 08:57 Objectif Barcelone

Lundi 13 Août 2018 - 15:53 Gap : appel au boycott









Rejoignez-nous sur Facebook



Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : La Banque de France prévoit une reprise de la croissance au troisième trimestre après le trou d’air des six premier… https://t.co/W3MKNYz9jk
Mercredi 15 Août - 11:12
Les Répliques : Le ministre de la Transition écologique @N_Hulot a répondu aux questions de Libération, après la condamnation de Mo… https://t.co/cYHem6967J
Mardi 14 Août - 17:19
Les Répliques : L'ancien Premier ministre Manuel Valls multiplie les diners à Barcelone en vue des municipales de mai 2019. Face au… https://t.co/0RSdlAHWWN
Mardi 14 Août - 08:53





 
Nos partenaires