les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Dimanche 10 Décembre 2017

Assemblée nationale : sanctionner le maillot ou sanctionner la corruption ?

Par Quitterie De Villepin.



Un député portant un maillot de foot est sanctionné financièrement. D'autres, sur lesquels portent de graves soupçons de clientélisme, conflits d’intérêt, achat de voix, et menaces, siègent tranquillement. Choisir de parler corruption plutôt que parler chiffon.


Je ne partage pas l'engagement partisan de François Ruffin, mais je veux dire que je soutiens son hommage aux femmes et aux hommes qui font vivre bénévolement les clubs de foot. Parce que j'en ai bénéficié quand j'étais petite en pupille à 7, parce que mes frères aussi. "Le miracle des maillots pliés". Il a tellement raison d'en parler. Cette école du bénévolat, la seule école du don de soi. 
Il a raison de dire combien le foot est vital pour nos jeunes. Hommage à tous les Bernard, Franck, David, Florence, Mohammed de France qui donnent leur temps pour l'épanouissement de nos gosses, apprendre l'esprit d'équipe, la coopération, le fair play, le dépassement de soi, la persévérance, l'engagement au service du collectif.

Quand certain.e.s s'indignent de sa tenue en maillot dans l'hémicycle, moi, je dis haut et fort : d'une part, bravo, il est costaud en com, d'autre part, si quelque chose me fait honte aujourd'hui, ce n'est pas son maillot de foot que je trouve très à propos, mais les pratiques iniques de corruption et de clientélisme de certains des députés assis sur les bancs qui osent la ramener au sujet de ton maillot.

Ses collègues députés ont demandé une sanction. Elle sera financière. 1378 euros. Je lis un article un peu distraitement, et là, mes yeux s'arrêtent net sur un article de @Marianne qui se conclut ainsi : "...La séquence aura donné une idée à Jean-Christophe Lagarde, patron du groupe UDI : proposer que les députés masculins soient de nouveau obligés de porter la cravate dans l’hémicycle, obligation levée en début de cette mandature, sous la pression… des députés insoumis."...
 



Les bras m'en tombent. Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI et député de Seine Saint-Denis fanfaronne et donne des leçons de police du style et de bonne conduite. Une semaine après la diffusion d'une investigation de Pièces à conviction  sur France 3  qui décrit de manière terrifiante les pratiques politiques scandaleuses qui ont cours à Bobigny. Le monde merveilleux de l'entourage de Jean-Christophe Lagarde. Le boss de la circo.

Je réalise que ça fait une semaine que ce documentaire a été diffusé et qu'on aurait pu espérer un petit #NotInmyname sur ces pratiques à Drancy et Bobigny de la part des adhérent.e.s et parlementaires de l' UDI​. Je ne comprends pas comment de telles révélations ne provoquent pas une réaction. Une onde de choc. Je ne sais pas ce qu'il se passe chez vous. 

Comment imaginer que Maurice Leroy​, Philippe Vigier​, Thierry Benoit​, Valérie Létard​, Loïc Hervé​, Rudy Salles​, Chantal Jouanno​ acceptent et cautionnent ces pratiques ? Franck Riester, Borloo ou encore François Bayrou qui lui ont tendu ou lui tendent la main très récemment ? J'ai croisé cet homme il y a 10 ans, je n'imaginais pas l'étendue du désastre des pratiques avant cette émission. On sait toutes et tous que ces pratiques sont présentes sur nos territoires. On le sait et on ne fait rien. Est-ce que Jean-Christophe Lagarde lui même peut s'exprimer à ce sujet ? Prendre acte de cette émission ? Demander pardon aux habitant.e.s, aux adhérent.e.s qui portent les mêmes couleurs que lui dont la probité est entachée ? Coopérer avec la justice ? Répondre des actes de ses équipes ou proches ? Est-ce que des journalistes peuvent aller l'interroger de nouveau pour connaître son état d'esprit, ce qu'il compte faire ou @Anticor aider à assainir la situation dont elle est aussi comptable puisque un des protagonistes avait signé la charte Anticor ? Comment peut-on aider ?
 



Est-ce que quelqu'un dans cette baraque (l'assemblée, les conseils nationaux des partis) va finir par réaliser que si personne ne se mobilise contre la corruption à l'intérieur des partis (de tous les partis), l'édifice entier va s'effondrer, alors qu'il vacille déjà ? Vous vous dîtes certainement Balkany, Dassault, Tian, sont encore là, mais ne comprenez vous pas que nous avons changé d'époque ? Est-ce que les députés issus de la "société civile" n'ont pas réalisé qu'ils pouvaient au moins avoir une seule, mais une vrai utilité, laisser une trace : réformer vite, bien, complètement les réserves parlementaires, l'IRFM, la transparence vis à vis des lobbies pour endiguer la corruption qui détruit depuis trop longtemps la démocratie, la confiance des gens, et quand on voit la peur des habitant.e.s de Bobigny, on mesure combien c'est une plaie profonde ? C'était peut être la seule chance d'y arriver et c'est déjà raté ?
 
Il existe un vrai parallèle pour moi sur le tabou vis à vis des violences sexuelles dans les organisations et le tabou face à des pratiques politiques indignes.
 
Pourriez-vous enfin entendre que le silence est la pire des violences, pire encore que l'acte immoral, parfois illégal et répréhensible ? 
Quel modèle pour les jeunes engagés quand c'est la règle du plus fort, du plus menaçant, du plus dark, du plus "pouvoir de nuisance", du plus grugeur qui gagne toujours ? Vous vous rendez compte que les partis politiques sont des écoles de la gruge, de la fraude en ne réglant pas les choses de l'intérieur ?
 



Voici le monde que j'ai quitté il y a presque 10 ans. J' enrage de savoir que des jeunes sont encore formés à l'école Baron Noir ​, depuis tant d'années. Quelle catastrophe pour notre société. La fin et les moyens, cette discussion n'a jamais lieu dans les partis. Quelle éthique dans les partis politiques ? Les jeunes s'engagent toutes et tous pour servir l'intérêt général dans un parti, ils en sortent très souvent abîmés sur le plan des valeurs et des convictions. Comme les violences sexuelles, les lignes des abus ne sont pas indiquées, tenues. Ca ne veut pas dire tous pourris ou tous violeurs. Ca veut dire que ça existe, personne n'ose vraiment y faire face. Les méchants gagnent. Toujours. Parce que les gens ont peur.

Le processus de la corruption, c'est exactement comme le viol. Ca commence toujours des années auparavant par une première main aux fesses, une première petite gruge, s'il y a de l'impunité à ce premier acte de prise de pouvoir sur l'autre, de soumettre l'autre, si personne n'est là pour dire non, ça s'amplifie, les lignes rouges, noires sont franchies, la violence se déchaîne.

Jusqu'à ce que la parole se libère.

Quitterie De Villepin
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Samedi 20 Janvier 2018 - 15:38 Lire Pascal Boniface

Vendredi 15 Décembre 2017 - 18:32 Ménard, l’inhumanité sans frontières









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé hier la création d'un nouvel impôt sur les banques destiné à f… https://t.co/WPpw2cN1fu
Mercredi 18 Juillet - 18:27
Les Répliques : RT @les_repliques: Après "le droit d'être importunées", l'actrice française Catherine Deneuve souhaite une distinction entre "flirter et al…
Mercredi 18 Juillet - 10:55
Les Répliques : Le nouveau champion du monde Benjamin Mendy répond au site Sporf pointant les origines des Bleus https://t.co/2PiUhCXJEU
Mercredi 18 Juillet - 10:55