les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Mardi 12 Septembre 2017

Alain Finkielkraut s'en prend aux féministes



L'académicien et philosophe français, grand défenseur du réalisateur Roman Polanski, Alain Finkielkraut, était ce matin l'invité de Nicolas Demorand sur France Inter.

L'homme de lettre qui est aussi essayiste et écrivain, a expliqué son agacement vis à vis des féministes dont il estime qu'elles ont gagné leur bataille.

"Je me réjouis de voir les femmes aujourd'hui accéder à toutes les professions, être présentes dans la sphère publique. Mais je crois en effet que certaines féministes continuent, comme si de rien n'était, à dénoncer la perpétuation, voir l'aggravation, de la domination masculine", a détaillé l'auteur de "En terrain miné" coécrit avec son amie la philosophe de gauche Elisabeth de Fontenay. Avant de poursuivre: "Le mauvais joueur traditionnel, c'était celui qui ne reconnaissait pas sa défaite. Ces mauvaises joueuses d'un nouveau type ne reconnaissent pas leur victoire. C'est cela qui m'agace un tout petit peu."
Alain Finkielkraut s'en prend aux féministes


Les répliques
 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 18:16 Le Panama retire son pavillon à l'Aquarius

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:26 Zemmour "persiste et signe"

Dimanche 23 Septembre 2018 - 09:29 Yémen : une famine généralisée menace le pays









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : Un mois après Gibraltar, c'est au tour du Panama de retirer son pavillon au navire humanitaire L'Aquarius, invoquan… https://t.co/Lw7pLGnjv4
Lundi 24 Septembre - 17:58
Les Répliques : RT @les_repliques: #Yemen : dû à l'intensification du conflit, plus de 5 millions d'enfants sont menacés de famine @claudeelkhal https://…
Lundi 24 Septembre - 13:51
Les Répliques : Retrouvez-nous sur Tipeee et soutenez-nous afin de pouvoir continuer l'aventure, vous proposer un nouveau site web… https://t.co/qcMJpaZk5F
Lundi 24 Septembre - 13:50






 
Nos partenaires