les répliques intellectuellement engagées
Facebook
Twitter
YouTube
Mardi 18 Avril 2017

A Nice, François Fillon s'en prend à Cédric Herrou



Hier, le candidat de la droite et du centre François Fillon, tenait un meeting à Nice. Il s'est exprimé en présence du président de la région et ex maire de la ville Christian Estrosi, qui a par ailleurs été sifflé par les militants.

L'ancien Premier ministre s'en est pris à Cédric Herrou, l'agriculteur condamné par la justice pour avoir aidé des migrants en détresse à passer la frontière franco-italienne.
A Nice, François Fillon s'en prend à Cédric Herrou


Les répliques 







1.Posté par Daumas le 18/04/2017 17:29

Quoi, il a osé! Fillon ose attaquer la générosité, le sens de l'accueil, la bonté...Franchement, honte, honte à lui.

2.Posté par Patrick le 18/04/2017 18:37

Il ne donne pas de leçon de morale. C'est la justice qui a tranché, pas lui, et il ne fait que relayer le jugement qui a été porté par les juges et un jury démocratique. Stop créer de la polémique sur rien du tout.

3.Posté par Dieuetamour le 18/04/2017 20:56

Ne soyons pas de mauvaise foi Patrick et regardez la vérité en face.
Votre candidat devrait relire les évangiles et comprendre le sens des mots partage, générosité. Il comprendrait l'action de C Herrou.
Avec toute mon affection chrétienne.

4.Posté par Janine le 20/04/2017 08:51

Certains n'ont apparemment jamais lu l'ancien testament où il y a plus de 3 000 ans on écrivait déjà. Accueille l'étranger. N'oublie pas que les hébreux étaient étrangers en Égypte

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 17 Octobre 2018 - 09:21 Emmanuelle Wargon à la Transition Écologique

Mardi 16 Octobre 2018 - 17:11 Perquisition chez Jean-Luc Mélenchon

Mardi 16 Octobre 2018 - 09:09 Italie : la nouvelle mesure Salvini









Rejoignez-nous sur Facebook




Inscription à la newsletter


Article populaire

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

Par Pauline Perrenot - Acrimed.

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.
Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent



Les derniers tweets
Les Répliques : RT @les_repliques: En Hongrie, désormais les SDF ne peuvent plus dormir dans la rue. La loi promulguée par le gouvernement d'extrême-droite…
Mercredi 17 Octobre - 12:23
Les Répliques : RT @les_repliques: Matteo Salvini, vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Italien a annoncé qu’il souhaitait instaurer un couvre-…
Mercredi 17 Octobre - 11:40
Les Répliques : Le ministre @FdeRugy souhaite la bienvenue à la nouvelle secrétaire d'Etat @EmmWargon @nicolascori https://t.co/n5UxcVT7Ms
Mercredi 17 Octobre - 09:17






 
Nos partenaires