Nous sommes tous d’accord : le racisme est une chose horrible, atroce, abominable. C’est très, très mal. Mais il ne cause pas seulement de grands maux mais aussi de plus petits auxquels on ne prête pas assez attention : il est mauvais pour la syntaxe. Les racistes ont en effet une fâcheuse tendance à ne pas finir leurs phrases. Voyez par exemple le « Grand oral » de Danièle Obono aux Grandes Gueules de RMC. Alain Marschall, consciencieux archiviste, a découvert qu’elle avait signé, en 2012, une pétition défendant le groupe Z.E.P. traîné en justice par une association d’extrême-droite pour la chanson Nique la France. Les intervenants font à la nouvelle députée les questions suivantes :