Menu
Dimanche 8 Janvier 2017

Premier gros couac de Marine Le Pen en terre euroise

Par Jean-Charles Houel.



Marine Le Pen ne travaille pas ses dossiers. Une candidate à l'élection présidentielle ne devrait pas céder à l'improvisation comme elle l'a fait hier à Ecouis dans l'Eure. Fut-elle grotesque ou ridicule ?

 

Le premier gros couac de la campagne de Marine Le Pen ! Je sais bien qu’on est dans l’ère de la post-vérité ce concept qui conduit à nier les faits et les réalités pour ne se fonder que sur ses émotions et ses opinions personnelles. Hier à Ecouis, commune de 900 habitants située dans le Vexin normand, la présidente du Front national avait l’intention de vanter la ruralité et de dénoncer l’absence de services publics dignes de ce nom. Voilà un créneau qu’il est porteur comme aurait dit l’un de nos humoristes préférés ! 


À vouloir trop prouver, il arrive que l’on se plante. En affirmant, bien légèrement, que les collectivités locales publiques avaient été contraintes de mettre la main au portefeuille pour équiper la poste locale de services publics à usage quotidien, Marine Le Pen s’est fait reprendre de volée en flagrant délit de mensonge. Le directeur de la Poste a en effet infirmé son propos en répliquant que pas un centime d’argent public n’avait été engagé dans l’équipement de son bureau. Bafouillement, confusion, sortie accélérée de Marine Le Pen en route vers Igoville où l’attendaient certains de ceux, élus, qui ne jurent que par elle…sans bien la connaître visiblement. D’ailleurs un comité d’accueil d’un genre particulier lui a réservé une ovation négative dont elle se souviendra. Les adhérents du NPA, du PCF, du PS, avec à leur tête Gaétan Levitre ou Marc-Antoine Jamet, ont conspué la guide du Front national puisqu’il est nécessaire de rappeler que le FN n’est pas un parti comme les autres. S’il n’est pas interdit, il est d’une nature particulière en référence à ses fondamentaux idéologiques.


En campagne électorale, tous les propos sont écoutés avec attention et le moins que l’on puisse attendre d’un candidat ou d’une candidate, c’est qu’il ou elle travaille un minimum ses dossiers sans se laisser aller à je ne sais quelle facilité démagogique. Si ses propos sur l’euro et ses justifications pour abandonner la monnaie unique sont du même tonneau que ses affirmations à Ecouis, on a bien du souci à se faire.

Jean-Charles Houel






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mercredi 22 Mars 2017 - 19:43 Trump ou la négation du « melting-pot »


Inscription à la newsletter





Les derniers tweets
Les répliques : "Enseignement miséreux, une seule route pour un territoire grand comme la Belgique, structure hospitalière indigne" https://t.co/bkoef329u0
Lundi 27 Mars - 21:03
Les répliques : Le passage à l'heure d'été a eu lieu ce week-end https://t.co/f30KxO4VsZ
Lundi 27 Mars - 20:10
Les répliques : RT @TraduisonsLes: "Cette weed elle fracasse" https://t.co/q7U4QqX63A
Lundi 27 Mars - 11:33
Les répliques : Les "coeurs" de Juliette Binoche ou même Valérie Donzelli pencheraient pour @benoithamon selon @Le_Figaro… https://t.co/XxFeULrvXA
Lundi 27 Mars - 10:58
Les répliques : #Guyane : une "grève générale illimitée" débute ce lundi @rachidowsky13 https://t.co/mMOpLOgCJ2
Lundi 27 Mars - 08:44
Les répliques : Près de 5000 perquisitions administratives éxécutées depuis le 14/11/15. Seulement 20 ont donné lieu a une enquête. https://t.co/7wGDs0KQNF
Dimanche 26 Mars - 20:46
Les répliques : .@MLP_officiel appelle les français "à la liberté" @pornkid https://t.co/f4FjppwRBB
Dimanche 26 Mars - 18:31
Les répliques : Cette publicité que vous ne verrez jamais à la télé @Solidar_Suisse https://t.co/s18Cp3f04x
Dimanche 26 Mars - 17:10

Rejoignez-vous sur Facebook


Article populaire

Fillon / Macron / Le Pen : la droite Hermès, chic... mais pas très catholique

Pamphlet par François Serrano.

Hermès, la marque de produits de luxe, est célèbre pour ses cravates et ses foulards carrés qui colorent joliment les salons feutrés des banques d'affaires comme les premiers rangs des paroisses catho les plus prout-prout de nos pittoresques provinces. Hermès, le dieu grec, était lui entre autres choses le patron des voleurs. La 'Droite Tartuffe' aurait aussi pu être une formule pertinente tant l'hypocrisie est grande, mais on ne peut décidément trouver meilleur symbole qu'Hermès pour désigner les coulisses bien peu catholiques de nos 3 grands ténors de la droite actuels (certains pour plus très longtemps)... une fois grattée leur bien mince vernis de respectabilité.

Fillon / Macron / Le Pen : la droite Hermès, chic... mais pas très catholique