Lundi 10 Avril 2017

PMU de Sevran : un sénateur saisit le CSA

Par Arrêt sur Images.



France 2 réagira-t-elle enfin ? Yannick Vaugrenard, sénateur socialiste de Loire-Atlantique a adressé un courrier au président du Conseil supérieur de l'audiovisuel dans lequel il appelle l'autorité à faire toute la lumière sur le reportage contesté de France 2, présentant un café-PMU de Sevran, le Jockey Club, comme "interdit aux femmes".


Enfin ! Un sénateur du parti socialiste, Yannick Vaugrenard, a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel au sujet du reportage controversé de France 2 sur le café-bar-PMU de Sevran soi-disant "interdit aux femmes". Dans son courrier à Olivier Schrameck, président du CSA, daté du 30 mars et publié vendredi par le Bondy Blog , il déclare que l'authenticité des faits rapportés par le reportage en caméra cachée a été fortement remise en cause, citant la contre-enquête du Bondy Blog .
 
PMU de Sevran : un sénateur saisit le CSA

PMU de Sevran : un sénateur saisit le CSA


"Elle [la contre-enquête] fait apparaître une réalité contraire à celle présentée par le journal télévisé. Nombreux et divers sont les témoignages qui s'insurgent contre la situation décrite et le patron de l'établissement a entamé une procédure judiciaire pour diffamation." Problème, constate-t-il : le reportage a occupé une place importante dans le débat public. Il a ainsi "contribué à former notre opinion des citoyens."
 

Effectivement, le reportage a donné lieu à de nombreuses références dans les médias. Dernières en date : Emmanuel Macron, au cours du débat de TF1 opposant les 5 "grands" candidats, a affirmé au sujet de sa conception de la laïcité, qu'"elle protège par exemple une femme qui s'installe à une terrasse de restaurant lorsqu'untel ou untel, au nom de sa religion, voudrait l'en éloigner." Bien qu'il n'ait pas été cité nommément, la phrase fait clairement référence au bar PMU de Sevran. Lors du second débat, ce mardi 4 avril sur BFMTV-CNews, Marine Le Pen a, à son tour, parlé de "cafés interdits aux femmes".
 

Malgré ces récupérations inquiétantes, "France 2 a réaffirmé son soutien aux équipes de la rédaction considérant que les règles déontologiques ont été respectées", s'étonne Vaugrenard. Selon le sénateur, "de nombreuses questions demeurent, au point de faire peser un discrédit fort sur l'ensemble de la chaîne publique." Il appelle ainsi le CSA à se saisir du dossier afin, une bonne fois pour toutes, de trancher. Notre compteur des jours de silence de France 2   depuis la contre-enquête du Bondy Blog cessera alors peut-être de tourner un jour...
 

Nous aussi, chez Arrêt sur images, avons fait une contre-enquête. Pour voir notre émission en présence de Nassira El Moadem, directrice du Bondy Blog, et Amar Salhi, patron du Jockey Club de Sevran, c'est ici.

Arrêt sur Images






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 10:39 Que peut-on encore critiquer ?












Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : .@hugoclement horrifié par un fait divers dramatique au Maroc @FeizaBM https://t.co/mbznmIDx3R
Lundi 20 Novembre - 13:26
Les répliques : Marine Le Pen est "fondamentalement opposée à l'Union Européenne" 🇪🇺 https://t.co/1KGJjsB9df
Lundi 20 Novembre - 12:31
Les répliques : Vif échange entre Yann Moix et Aymeric Caron samedi soir dans @ONPCofficiel https://t.co/hvLB9xatJU
Lundi 20 Novembre - 09:15
Les répliques : Pas de paradis fiscal dans l'Union Européenne selon @pierremoscovici commissaire européen aux Affaires économiques… https://t.co/ibZQDgez9X
Dimanche 19 Novembre - 21:07




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin




 
Nos partenaires