Dimanche 7 Août 2016

Nicolas Sarkozy veut revenir sur le droit du sol

Par Le Monde.



Source image : chaîne TF1
Source image : chaîne TF1

 

Revue de presse.

"La guerre nous a été déclarée" estime Nicolas Sarkozy dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles paru jeudi 11 août. La France "doit faire changer la peur de côté", ajoute l'ancien président de la République, faisant référence aux attentats qui ont frappé le pays depuis janvier 2015.

Dans cet entretien, sans doute le dernier avant l’annonce de sa candidature à la primaire de son parti, attendue fin août, le président des Républicains prépare le terrain. Il suggère l’échec de la politique sécuritaire du gouvernement actuel, reprenant des arguments qu’il met en avant depuis plusieurs semaines. « Je sens la République suffoquer », affirme-t-il. « En vingt mois, il y a eu 237 Français assassinés; ils le sont parce que les barbares qui nous attaquent croient que nous sommes faibles. »

Un droit du sol qui ne serait plus "automatique"

Pour mener cette guerre contre un ennemi dont il ne cite jamais le nom, Nicolas Sarkozy propose notamment l’interdiction du voile en entreprise ou des menus de substitution dans les cantines scolaires parce que, dit-il, « la République ne reculera plus sur rien ».

L’ancien ministre de l’intérieur prône aussi...

Pour lire la suite merci de cliquer ici.

Source : site www.lemonde.fr






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 18:32 Qui sont les « États voyous » ?

Mercredi 13 Septembre 2017 - 16:46 Fainéants de tous les pays, unissez-vous !

Lundi 11 Septembre 2017 - 19:17 Pour une séparation de l’Etat et du MEDEF










Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : .@MLP_officiel s'est expliquée sur son son augmentation en tant que présidente du @FN_officiel https://t.co/PQp8IqMHgt
Samedi 21 Octobre - 11:58
Les répliques : Une marque de protections hygiéniques représente pour la première fois les menstruations avec du rouge plutôt que d… https://t.co/9yGYSzVxXw
Samedi 21 Octobre - 10:37
Les répliques : 571 c'est exactement le nombre de bidonvilles sur tout le territoire français @ArnaudDuranthon https://t.co/ENEkz9YGjC
Samedi 21 Octobre - 09:45
Les répliques : .@gerardcollomb minimise le "sérieux" des membres du groupuscule d'extrême-droite qui préparait plusieurs attentats… https://t.co/6xlkxIbCrq
Vendredi 20 Octobre - 13:40




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

 

L’écologie a toujours été prisonnière des stéréotypes véhiculées par la société capitaliste qui préfère protéger ses intérêts au détriment de la Planète. A l’approche des élections présidentielles, la question de l’environnement semble largement être ignorée ou abordée de manière timide.


On estime que d’ici 2048 il n’y aura presque plus d’espèces de poissons ou de fruits de mer à consommer. D’ici 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans et 52% des animaux sauvages ont déjà disparu en seulement quelques décennies. Toutes les 7 secondes, 1.350 m2 de surface de la forêt Amazonienne disparaissent et la responsabilité de l’élevage (bovin en particulier) dans sa déforestation serait de 80 %.