Mardi 19 Juillet 2016

Mon amie c'est la finance !

Par Adrien de Tricornot, Mathias Thépot et Franck Dedieu.



Tout le monde se souvient du discours du Bourget du candidat Hollande le 22 janvier 2012 : «  Mon véritable adversaire, c'est le monde de la finance. Maîtriser la finance commencera par le vote d'une loi sur les banques qui les obligera à séparer leurs activités de crédit de leurs opérations spéculatives ».

On allait voir ce qu'on allait voir. Et en effet on a vu, ou plutôt, on n'a rien vu. Après le vote de cette loi, seul un tout petit 1% de l'activité des banques serait concerné. Encore une fois le très puissant lobby bancaire a frappé, assisté par les « élites »  de la Direction du Trésor, ces élites qui ne vont pas casser la poule aux oeufs d'or, le secteur bancaire, où certains fonctionnaires aspirent à faire carrière la quarantaine ou la cinquantaine passée. Et puis, le sujet sur le plan technique étant très complexe, il s'est peut-être révélé trop compliqué à saisir par nos hommes politiques.

Ce livre décrit tout cela en détail, dans un langage clair et parfaitement compréhensible. On entre dans les coulisses de l'élaboration de la loi : la montagne a accouché d'une (toute petite) souris, et le gouvernement a reculé, mais il n'était pas à une reculade près comme il l'a montré par la suite à l'occasion d'autres projets.

Pour vous le procurer cliquez sur le lien ci-dessous :
 
 

Les répliques






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >









Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : .@BrunoLeMaire ministre de l'Economie et des finances justifie ses choix budgétaires et les réformes du quinquennat… https://t.co/EeOXn8uthG
Mardi 19 Septembre - 16:27
Les répliques : Ouverture de la #chasse saison 2017/2018 le week-end dernier @marie_caramelle @sarahmghr https://t.co/wgahuIIXTa
Mardi 19 Septembre - 09:44
Les répliques : #PMA : pas avant 2018 alors que le Comité consultatif national a déjà rendu un avis favorable sur la question en ju… https://t.co/zf0KGxF5Yt
Mardi 19 Septembre - 08:16
Les répliques : #CouscousGate : "islamisation", "financement de la charia", "trolls islamo-gauchistes" les militants FN s'étripent… https://t.co/tlmYgivylj
Lundi 18 Septembre - 09:07




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

 

L’écologie a toujours été prisonnière des stéréotypes véhiculées par la société capitaliste qui préfère protéger ses intérêts au détriment de la Planète. A l’approche des élections présidentielles, la question de l’environnement semble largement être ignorée ou abordée de manière timide.


On estime que d’ici 2048 il n’y aura presque plus d’espèces de poissons ou de fruits de mer à consommer. D’ici 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans et 52% des animaux sauvages ont déjà disparu en seulement quelques décennies. Toutes les 7 secondes, 1.350 m2 de surface de la forêt Amazonienne disparaissent et la responsabilité de l’élevage (bovin en particulier) dans sa déforestation serait de 80 %.