Jeudi 11 Mai 2017

Manuel Valls critiqué de toute part, Anne Sinclair prend sa défense



Manuel Valls n’est pas encore sûr d’être investi par La République en marche d’Emmanuel Macron pour les législatives, et fait l’objet d’une procédure d’exclusion du Parti Socialiste.

Lâché de toute part, que ce soir du côté d'En Marche ou du PS, l'ex Premier ministre de François Hollande peut encore compter sur le soutien de ses proches.

Des soutiens qui regrettent les critiques visant l’ancien chef du gouvernement qui souhaite se présenter aux prochaines législatives sous l'étiquette La République en marche d'Emmanuel Macron. Ce dernier,
 qu'il avait d'abord combattu politiquement puis soutenu après sa défaite aux primaires socialistes.


Les répliques







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Samedi 24 Juin 2017 - 20:14 Nommer à la façon de 20 Minutes

Samedi 24 Juin 2017 - 10:54 Calais : "fermeté et humanité"

Samedi 24 Juin 2017 - 09:48 La "niaque" plutôt que les diplômes










Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : Laetitia Ky selon le quotidien d'information 20 Minutes @otdelnyy https://t.co/bKnM5MUfuv
Samedi 24 Juin - 20:37
Les répliques : Éric Zemmour à nouveau condamné par la justice pour propos islamophobes. Dessin signé Schvartz https://t.co/yxkPxj7qzR
Samedi 24 Juin - 11:42
Les répliques : #RadioBrunet : un "patron sans le bac" vous embauchera si vous avez la "niaque" plutôt que les diplômes… https://t.co/bqS7uB4sa1
Samedi 24 Juin - 10:15
Les répliques : "Un mur solaire" à la frontière mexicaine. Une nouvelle idée du président @realDonaldTrump présentée mercredi soir… https://t.co/X7rGis6nwf
Vendredi 23 Juin - 20:13




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

 

L’écologie a toujours été prisonnière des stéréotypes véhiculées par la société capitaliste qui préfère protéger ses intérêts au détriment de la Planète. A l’approche des élections présidentielles, la question de l’environnement semble largement être ignorée ou abordée de manière timide.


On estime que d’ici 2048 il n’y aura presque plus d’espèces de poissons ou de fruits de mer à consommer. D’ici 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans et 52% des animaux sauvages ont déjà disparu en seulement quelques décennies. Toutes les 7 secondes, 1.350 m2 de surface de la forêt Amazonienne disparaissent et la responsabilité de l’élevage (bovin en particulier) dans sa déforestation serait de 80 %.