Menu
Jeudi 16 Mars 2017

Lourde défaite pour l'extrême droite aux Pays-Bas

Par Vilmauve.



L'extrême droite chute, battu nettement par le Parti populaire libéral. Une fois de plus, la participation a été un élément-clé sur la défaite de l'extrême droite.


Déception pour le leader anti-islam et anti-immigration d'extrême droite Geert Wilders qui espérait créer la surprise ce mercredi lors des législatives, et incarner la troisième rébellion antisystème réussie d'Occident après le Brexit et la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine. 

Battu nettement par le Parti populaire libéral et démocrate (VVD, droite) du premier ministre Mark Rutte, qui a emporté haut la main, mercredi, les élections législatives aux Pays-Bas, restant le premier parti à la Chambre basse. Les Néerlandais se sont massivement rendus aux urnes. Le taux de participation est estimé à 81 %, contre 74,6 % lors de la dernière élection en 2012, selon la NOS. 

Une fois de plus, la participation est un élément-clé qui est synonyme de défaite pour l'extrême droite (là-bas, comme ici).
 

À la soupe, Geert Wilders s'est déjà positionné en se déclarant prêt à gouverner «si cela est possible», bien que l'ensemble des autres partis aient exclu une telle collaboration. 

Les propositions très radicales de Wilders, qui proposait d'interdire le Coran, de fermer toutes les mosquées et de sortir de l'Union européenne, qualifiée d'État nazi, ont visiblement fini par faire peur à une société hollandaise jusqu'ici connue pour sa tempérance, et le profit économique qu'elle tire de sa position dans l'Union européenne. 

Le président François Hollande en a fait de même en saluant une «nette victoire contre l'extrémisme». «Pays-Bas, ô Pays-Bas, vous êtes des champions», a déclaré en néerlandais Peter Altmaier, chef de la chancellerie fédérale, sur Twitter. «Félicitations pour ce résultat fantastique.»

Vilmauve






Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mardi 28 Mars 2017 - 15:06 La république des forbans et des laquais

Mercredi 22 Mars 2017 - 19:43 Trump ou la négation du « melting-pot »


Inscription à la newsletter





Les derniers tweets
Les répliques : .@EmmanuelMacron était présent ce matin au congrès de la #FNSEA @Soul_Brotha https://t.co/es9WKSV1eG
Jeudi 30 Mars - 19:47
Les répliques : Quentin, un lycéen talentueux qualifié de "l.e.c.h.e.c.u.l" par @TPMP @MaximeHaes https://t.co/zBD28lJRlU
Jeudi 30 Mars - 13:38
Les répliques : La réponse d'@EmmanuelMacron au soutien de @manuelvalls @TraduisonsLes https://t.co/mHDN3hcRYB
Jeudi 30 Mars - 10:50
Les répliques : Le lien "maire musulman" et terrorisme selon @AlexDevecchio journaliste au @Le_Figaro @paul_denton https://t.co/iw8jzJa7VP
Jeudi 30 Mars - 09:44
Les répliques : #Valls : où l'on retrouve les «pudeurs de gazelles» par @carolinedehaas https://t.co/KUYh411x63
Mercredi 29 Mars - 21:20
Les répliques : Hier, Penelope #Fillon était mise en examen pour "complicité et recel de détournement de fonds publics" @GDeleur https://t.co/R8kYFs6Jmv
Mercredi 29 Mars - 20:57
Les répliques : Manuel #Valls appelle officiellement à voter Emmanuel #Macron https://t.co/duJOLBCCFd
Mercredi 29 Mars - 10:25
Les répliques : Affaire #Fillon : l'ex président Nicolas Sarkozy réclame le nouveau "J'accuse" @MateuilB https://t.co/oFn9nDE2Sh
Mercredi 29 Mars - 08:46

Rejoignez-vous sur Facebook


Article populaire

Fillon / Macron / Le Pen : la droite Hermès, chic... mais pas très catholique

Pamphlet par François Serrano.

Hermès, la marque de produits de luxe, est célèbre pour ses cravates et ses foulards carrés qui colorent joliment les salons feutrés des banques d'affaires comme les premiers rangs des paroisses catho les plus prout-prout de nos pittoresques provinces. Hermès, le dieu grec, était lui entre autres choses le patron des voleurs. La 'Droite Tartuffe' aurait aussi pu être une formule pertinente tant l'hypocrisie est grande, mais on ne peut décidément trouver meilleur symbole qu'Hermès pour désigner les coulisses bien peu catholiques de nos 3 grands ténors de la droite actuels (certains pour plus très longtemps)... une fois grattée leur bien mince vernis de respectabilité.

Fillon / Macron / Le Pen : la droite Hermès, chic... mais pas très catholique