Depuis que France Télévisions a installé sur la TNT sa propre chaîne d’informations en continu, sévissent tous les matins de la semaine trois analystes politiques dont le leader est Jean-Michel Apathie, épaulé par une journaliste quelque peu apathique. Le responsable politique invité se voit donc immédiatement cerné par ces trois compères qui occupent stratégiquement l’espace face à lui. Ils me font penser aux vautours au cou pelé des albums de BD de Lucky Luke, ces oiseaux dépenaillés qui attendent tranquillement le croque-mort. Car leur seul objectif en « bons » journalistes qu’ils sont n’est pas d’expliquer les enjeux politiques du moment mais de contraindre l’invité à révéler tel ou tel secret de polichinelle, de le pousser donc dans ses contradictions, voire de lui faire dire le contraire de ce qu’il pense (au moins, l'oiseau de mauvais augure Zemmour, tout aussi dépenaillé mais agissant seul, n’essaye pas de piéger ses interlocuteurs).