Les faits

D'abord un petit rappel. Après l’agression violente de quatre policiers, le 8 octobre 2016, à Viry-Châtillon (Essonne), au moyen de cocktails Molotov, la grogne s'était amplifiée au sein de la police, à juste titre en l'occurrence.

Le gouvernement avait donc déposé un projet de loi élargissant les conditions d’usage des armes à feu par les fonctionnaires de police au-delà de la légitime défense.

Ce  projet a été adopté par le parlement, et la loi du 28 février 2017 relative à la sécurité publique a donc été promulguée. Son article 1 ajoute au code de sécurité intérieur un article (L. 435-1) sur les règles d'usage des armes pour les policiers et les gendarmes.
 
Un mois plus tard, le dimanche 26 mars au soir, la police abat un homme chez lui, villa Curial dans le XIXe arrondissement de Paris.