Mercredi 10 Mai 2017

La menace selon Marine Le Pen



À de nombreuses reprises, lors de cette dernière campagne électorale et les précédentes, Marine Le Pen a fait part de la "menace islamiste" qui planerait au dessus de la France et des Français dans leurs coutumes et leurs manières de vivre particulièrement.

Il y a moins de 18 moins, en décembre 2015, cette dernière déclarait : "Si nous perdons, le voile sera imposée à toutes les femmes". 

La présidente du Front national a, depuis plusieurs années, fait du "terrorisme islamiste" un fer de lance politique lui permettant toutes les stigmatisions envers l'islam et les musulmans de France, mais surtout lui permettant de rassembler un maximum d'électeurs effrayés par ce type d'annonce choc.

Cette année, bien qu'elle ait échoué au second tour de l'élection présidentielle, c'est tout de même 11 millions de français qui ont voté pour la candidate d'extrême-droite, soit 3 millions de plus qu'au précédent tour et 6 millions de plus que son père, Jean-Marie Le Pen, en 2002.


Les répliques
 








1.Posté par MsK` le 10/05/2017 15:55

Les répliques m'ont habitué à mieux. Je n'aime pas du tout Marine Le Pen mais je trouvais quand même cette citation étonnante. Une recherche rapide m'a montré un tas de site évoquant son tweet précédent qui donne tout son sens à celui ci : "Le totalitarisme islamiste prendra le pouvoir dans notre pays, si nous perdons la guerre contre lui."

Elle ne parlait donc absolument pas de perdre les élections...

2.Posté par Arcenfiel le 12/05/2017 19:06 (depuis mobile)

Il a l''air assez largement admis toutefois que ces gens s''identifient comme le seul rempart à cette menace supposée.
L''un dans l''autre ..

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Samedi 24 Juin 2017 - 20:14 Nommer à la façon de 20 Minutes

Samedi 24 Juin 2017 - 10:54 Calais : "fermeté et humanité"

Samedi 24 Juin 2017 - 09:48 La "niaque" plutôt que les diplômes










Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : Laetitia Ky selon le quotidien d'information 20 Minutes @otdelnyy https://t.co/bKnM5MUfuv
Samedi 24 Juin - 20:37
Les répliques : Éric Zemmour à nouveau condamné par la justice pour propos islamophobes. Dessin signé Schvartz https://t.co/yxkPxj7qzR
Samedi 24 Juin - 11:42
Les répliques : #RadioBrunet : un "patron sans le bac" vous embauchera si vous avez la "niaque" plutôt que les diplômes… https://t.co/bqS7uB4sa1
Samedi 24 Juin - 10:15
Les répliques : "Un mur solaire" à la frontière mexicaine. Une nouvelle idée du président @realDonaldTrump présentée mercredi soir… https://t.co/X7rGis6nwf
Vendredi 23 Juin - 20:13




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

 

L’écologie a toujours été prisonnière des stéréotypes véhiculées par la société capitaliste qui préfère protéger ses intérêts au détriment de la Planète. A l’approche des élections présidentielles, la question de l’environnement semble largement être ignorée ou abordée de manière timide.


On estime que d’ici 2048 il n’y aura presque plus d’espèces de poissons ou de fruits de mer à consommer. D’ici 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans et 52% des animaux sauvages ont déjà disparu en seulement quelques décennies. Toutes les 7 secondes, 1.350 m2 de surface de la forêt Amazonienne disparaissent et la responsabilité de l’élevage (bovin en particulier) dans sa déforestation serait de 80 %.