Vendredi 30 Juin 2017

La Cour des comptes annonce un déficit de 8 milliards



Dans son rapport annuel la Cour des comptes a estimé qu’« à défaut de mesures fortes de redressement », le déficit public devrait atteindre 3,2 % du produit intérieur brut, soit un dérapage de 8 milliards d’euros (0,4 point de PIB) légué par le précédent gouvernement, dont Emmanuel Macron fut le ministre de l’économie entre 2014 et 2016.

La Cour accuse l'exécutif de François Hollande d'avoir manqué de «sincérité» en construisant son budget 2017. Ainsi, le risque de dérapage résulte «quasi-exclusivement d'une sous-estimation des dépenses de l'État», écrit-elle.
La Cour des comptes annonce un déficit de 8 milliards








1.Posté par jbn le 30/06/2017 19:45

cours des comptes

2.Posté par cr0vax le 30/06/2017 22:10

Le ministre de l'économie n'a pas de pouvoir sur le budget de l'État. C'est le ministre du budget et des finances (publiques) qui en a la responsabilité. Dans notre cas, Michel Sapin.

3.Posté par catersu le 01/07/2017 20:47

Comme l'a dit cr0vax c'est le ministre du budget et non pas de l'économie qui est responsable... du budget (Michel Sapin).
"intéressant" qu'un "économiste" comme Porcher fasse cette erreur.
Evidemment, quand on sait que c'est un militant anti-macron, ça surprend moins.

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mardi 19 Septembre 2017 - 16:36 Budget : les explications de Bruno Le Maire

Mardi 19 Septembre 2017 - 09:31 La chasse est ouverte

Mardi 19 Septembre 2017 - 08:30 PMA : pas avant fin 2018










Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : .@BrunoLeMaire ministre de l'Economie et des finances justifie ses choix budgétaires et les réformes du quinquennat… https://t.co/EeOXn8uthG
Mardi 19 Septembre - 16:27
Les répliques : Ouverture de la #chasse saison 2017/2018 le week-end dernier @marie_caramelle @sarahmghr https://t.co/wgahuIIXTa
Mardi 19 Septembre - 09:44
Les répliques : #PMA : pas avant 2018 alors que le Comité consultatif national a déjà rendu un avis favorable sur la question en ju… https://t.co/zf0KGxF5Yt
Mardi 19 Septembre - 08:16
Les répliques : #CouscousGate : "islamisation", "financement de la charia", "trolls islamo-gauchistes" les militants FN s'étripent… https://t.co/tlmYgivylj
Lundi 18 Septembre - 09:07




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

 

L’écologie a toujours été prisonnière des stéréotypes véhiculées par la société capitaliste qui préfère protéger ses intérêts au détriment de la Planète. A l’approche des élections présidentielles, la question de l’environnement semble largement être ignorée ou abordée de manière timide.


On estime que d’ici 2048 il n’y aura presque plus d’espèces de poissons ou de fruits de mer à consommer. D’ici 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans et 52% des animaux sauvages ont déjà disparu en seulement quelques décennies. Toutes les 7 secondes, 1.350 m2 de surface de la forêt Amazonienne disparaissent et la responsabilité de l’élevage (bovin en particulier) dans sa déforestation serait de 80 %.