Lundi 10 Juillet 2017

L'invitation de Macron à Netanyahou : un amalgame scandaleux et douteux

Par L'union Juive Française pour la Paix.



Les Français juifs seraient-ils des citoyens à part ? C’est ce que suggère l’invitation du Président de la République en invitant un chef d’Etat étranger pour commémorer une tragédie française, la rafle du Vel d'hiv.


Les 16 et 17 juillet 1942, 7000 policiers et gendarmes français, sous les ordres du régime de Vichy, procédaient à une rafle des Juifs parisiens. Les fascistes français avaient poussé le zèle jusqu'à l'arrestation des enfants, devançant ainsi les demandes de l'occupant nazi. Plus de 13000 Juifs dont 4000 enfants étaient parqués au vélodrome d'hiver avant d'être déportés et, pour la quasi-totalité, assassinés.
 
Ni les auteurs ni les exécutants français de cette rafle ne seront poursuivis, en particulier René Bousquet qui sera assassiné sans jamais avoir été jugé. Il faudra attendre 1995 pour que le président Chirac reconnaisse la responsabilité de l’État français.
 
En quoi ce crime contre l'humanité « franco-français » concerne-t-il un chef d’Etat étranger ? A quel titre un chef d’Etat étranger pourrait parler au nom des victimes et de leurs proches ?
 
Sauf à considérer que les Juifs français sont des citoyens un peu différents, qu’ils ne sont pas tout à fait Français et doivent être représentés par l’Etat d’Israël... Curieuse vision de notre République que nous présente-là son nouveau Président.
 
Nous, Juifs français sommes doublement choqués par cette invitation. Non seulement elle fait de nous des citoyens « à part » mais en plus le Président Macron nous fait représenter par le chef d’un Etat où un citoyen sur cinq n’a pas les mêmes droits que ses quatre compatriotes juifs. Une puissance occupante qui, au mépris des Conventions de Genève et des rappels à l’ordre de l’ONU vole l’eau et la terre des Palestiniens pour y installer des colonies, nie les droits des Palestiniens (enfermement administratif, exécutions extrajudiciaires...) quand il ne les enferme pas dans la cage infernale qu’est devenue Gaza.
 
Comment, en plus, oser nous faire représenter nous, enfants de la République, par le représentant d’un régime dont le racisme s’affiche ouvertement, assimilant les Palestiniens à des serpents ou appelant au meurtre contre les mères palestiniennes. Un racisme qui s’étend même à ses propres citoyens juifs, orientaux ou venus d'Afrique de l'Est.
 
L'UJFP dénonce l'invitation de Benyamin Nétanyahou par notre Président. Cette visite est une insulte aux victimes et à leurs proches.

La lutte contre le racisme et pour l'égalité des droits ne se divise pas.

UJFP
L'union Juive Française pour la Paix








1.Posté par Oik le 10/07/2017 23:55 (depuis mobile)

"puissance occupante ", "vole l’eau et la terre des Palestiniens " , "exécutions "?...
Et vous vous faites appeler l''union juive pour la paix ?!!!! Vous avez employé tous les termes antisemites et antisioniste .vous etes tout sauf juif !


2.Posté par Eljamal georges le 11/07/2017 01:17

Ne pourrions nous pas oublier la politique pour cette memoire au moins
Merci

3.Posté par Snaggy Man le 11/07/2017 08:41 (depuis mobile)

Oik vous êtes un "bel" exemple de ce qui fait qu e certains sont exaspérés par les "juifs pleureurs " : si on dénonce des crimes d''Israel, on est antisemite ?? C''est à cause de gens comme vous que la situation n''est pas prête de s''arranger !

4.Posté par Bettan le 11/07/2017 09:36 (depuis mobile)

Devant tant de délire, il fait prendre le parti d''en rire. Ces pseudo juifs parlent d''un pays qui n''existe que dans leurs fantasmes morbides. Ils savent, eux, que les arabes préfèrent mille fois ce pays à tous ceux de leurs "frères". Et pour cause...

Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >

Mardi 18 Juillet 2017 - 09:31 Réponse d'un Burkinabé au président Macron

Lundi 17 Juillet 2017 - 17:39 Quelques heures au camp de la Chapelle










Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : Baisse de l'#ISF confirmée en 2018 = 3 milliards d'euros d'impôts en moins dans les caisses de l'État @mbompard https://t.co/milbaE3A8v
Dimanche 23 Juillet - 14:44
Les répliques : Dessin signé @fdeligne https://t.co/lBuj1r84RD
Dimanche 23 Juillet - 12:17
Les répliques : "L'appel d'air" de @gerardcollomb ministre de l'Intérieur, la réponse du @Defenseurdroits Jacques Toubon https://t.co/ZXRFyixOZd
Dimanche 23 Juillet - 10:36
Les répliques : #APL : vers une baisse dès septembre prochain @OneRadex https://t.co/qhp514gkkN
Samedi 22 Juillet - 19:37




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

 

L’écologie a toujours été prisonnière des stéréotypes véhiculées par la société capitaliste qui préfère protéger ses intérêts au détriment de la Planète. A l’approche des élections présidentielles, la question de l’environnement semble largement être ignorée ou abordée de manière timide.


On estime que d’ici 2048 il n’y aura presque plus d’espèces de poissons ou de fruits de mer à consommer. D’ici 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans et 52% des animaux sauvages ont déjà disparu en seulement quelques décennies. Toutes les 7 secondes, 1.350 m2 de surface de la forêt Amazonienne disparaissent et la responsabilité de l’élevage (bovin en particulier) dans sa déforestation serait de 80 %.