Mercredi 3 Mai 2017

Aux frais de la princesse : Enquête sur les privilégiés de la République



Héritiers de privilèges d'un autre âge, ils occupent, aux frais de la princesse, des adresses de rêve, cumulent salaires, primes et indemnités, vivent aux crochets d'un État, certes républicain, mais d'essence monarchique, voire féodale.

Qui sont ces nantis ? Au nom de quoi bénéficient-ils de cet art de vivre si centralisation du pouvoir contribue-t-elle à réunir dans les mains d'une seule personne les clés de 6 000 postes de dirigeants des ministères, des grands services publics ou des sociétés nationalisées ?

Impossible de comprendre la France d'aujourd'hui et les enjeux des réformes qui s'imposent, sans lever le voile sur les avantages attachés au statut des grands corps de l'État et de 15 000 hauts fonctionnaires qui constituent le vivier des grands commis de la République, sans se référer au contexte historique dans lequel s'inscrivent ces faveurs.

Si vous souhaitez vous le procurer cliquez sur le lien ci-dessous :
 
 

Les répliques

 







Nouveau commentaire :


DANS LA MÊME RUBRIQUE NOUS VOUS RECOMMANDONS :
< >











Rejoignez-vous sur Facebook




Inscription à la newsletter




Les derniers tweets
Les répliques : Restauration et naturisme désormais disponible à Paris https://t.co/IokHIiO4IN
Vendredi 24 Novembre - 09:01
Les répliques : Au 100e congrès des maires de France à Paris porte de Versailles, @EmmanuelMacron a annoncé une "refonte en profond… https://t.co/JokA88l9SK
Jeudi 23 Novembre - 18:35
Les répliques : Agressions sexuelles : quand le problème/débat se déplace vers un terrain dangereusement glissant et minable… https://t.co/3SZ5iQYRlf
Jeudi 23 Novembre - 13:19
Les répliques : Quand @manuelvalls envoie par mail sa dernière tribune parue dans @lemondefr à ses collègues de l'Assemblée nationa… https://t.co/1TXoFxmNSu
Jeudi 23 Novembre - 09:24




Article populaire

« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin

Par Jn Brandon.

Nous vivons aujourd’hui la sixième extinction de masse et sommes entrés dans une crise écologique et sociale sans précédent. L’effondrement de la civilisation est proche mais pourtant largement ignorée par les grandes instances. Les études faites à ce sujet ont montré que la démographie, le climat, l'eau, l'agriculture et l'énergie sont les facteurs responsables à la fois de la stabilité de notre civilisation mais aussi de son effondrement.
« A force de sacrifier l'essentiel pour l'urgent, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel » Edgar Morin




 
Nos partenaires